Temps de lecture : 7 min

Cette semaine, le cours de tarot du Lundi s’éloigne de la sphère de MANIPURA et des DENIERS pour retourner, comme avec la SCHIZOPHRÉNIE, dans la maîtrise du Mental, avec la 3 ème lame : L’ISOLEMENT, le 3 des Epées dans le tarot de Marseille. Toutefois, vous noterez que, même si nous sortons du champ de l’Action et du chakra solaire, nous restons bel et bien sous l’emprise de la carte majeure qui est apparue fin Août : LE CONDITIONNEMENT.

L’ISOLEMENT est, comme beaucoup de cartes dans la maîtrise du Mental d’Osho, pas forcément la carte qui vous met le sourire aux lèvres. L’ISOLEMENT, très souvent confondu avec la SOLITUDE, fait partie des grandes peurs de l’homme moderne mais plus généralement de notre espèce et de toutes les espèces grégaires, vivant en meute.

Alors l’ISOLEMENT du Tarot zen n’est-elle que souffrance et agonie ? Qu’est-il possible d’apprendre de ce passage douloureux ? Comment peut-on le vivre et l’accompagner plutôt que le subir et défaillir ? (j’aime faire des rimes faciles)

L’isolement, fondre ou mourir, il faut choisir ?

Nous y voilà. Nous arrivons à la racine, en tout cas la première racine visible de tout notre conditionnement, cette foutue peur panique d’être seul. Là où dans la carte de LA SOLITUDE, une quête, un chemin se dessinait, la Carte d’Osho L’ISOLEMENT, elle, ne présente que passivité et souffrance.

« Bouhouhou, je suis tout seul au monde ! Bouhouhou, je suis abandonné, prisonnier d’une étreinte de glace, le monde il est trop « pinjuste », personne « ymaimeuuuu ».

Mais oui, c’est ça, le Monde, la Vie, l’Humanité, votre famille n’ont qu’un truc à foutre de leur journée : se liguer contre vous pour vous laisser tout seul sur le bord de la route en train de crever la gueule ouverte. Voire même, des fois, la Vie est tellement mauvaise fille que si elle pouvait mettre du sel sur les cicatrices béantes de votre prise de tête, elle le ferait !

Non sérieux, blague à part : vous croyez vraiment que les gens se liguent contre vous ? Vous croyez sincèrement que vous êtes une victime du sort ?

Allez, jeune padawan, relève-toi ! Mouche-toi un bon coup dans le premier teckel venu et reprend ta route !

Le podcast de la carte de l’Isolement

L’isolement, le résultat de notre conditionnement

Voilà, nous avons résisté, nous nous sommes battus jusqu’à l’épuisement contre nous-mêmes et nous avons, enfin, perdu ! Nous sommes seuls, isolés, ex-aequo avec nous-mêmes, désespéramment seuls avec les vestiges de nos espoirs, de nos exigences et surtout notre suffisance et ce cher vieil apitoiement sur nous-mêmes.

Peut-être sommes-nous à ce point inconscients de notre pouvoir que nous arrivons à croire que l’autre est le fautif de notre état. Une pauvre victime du destin et de la méchanceté. Victime ! Un mot très à la mode. Tous victimes du grand capital, des messants gourous, des vilains conjoints. V I C T I M E S vous êtes !

Ce mot « victime », dans le TAO ou pour le Pèlerin n’a pas de sens. La victime, c’est la gazelle qui n’a pas vu le lion s’approcher et qui va finir par se faire croquer. Victime, c’est le Lion qui n’a pas couru assez vite pour manger la gazelle et qui va crever de faim. Dans la Nature, dont nous faisons partie, il n’y a pas de victime, il y a celui qui vit et celui qui va mourir. C’est dur ? C’est méchant ? Non, c’est la Vie ! Et malgré tout ce que notre mental et notre suffisance veulent nous faire croire, c’est bien ainsi que tout commence et que surtout tout finit !

L’isolement est une invention de notre mental

Vous avez immédiatement noté que la carte d’Osho l’ISOLEMENT est aussi le 3 de la maîtrise du Mental. C’est-à-dire le 3 des Épées dans le Tarot de Marseille.

Le chiffre / nombre 3 est, en ésotérisme, considéré comme un chiffre magique. Il est le premier mouvement. Les tarots relayent d’ailleurs cette idée. Le UN (Bateleur) comme le DEUX (La Papesse) sont des cartes dites statiques. Le TROIS, l’Impératrice, lui, va amener du volume*, le dynamisme.

*Dans un repère orthonormée X(1, abscisse) et Y(2, ordonnée) créent le plan, Z(3, la cote) crée la profondeur, le volume.

C’est la même chose pour la pensée Taoiste avec le ternaire essentiel : Yin – Yang – Mouvement (ou Shen). Le TROIS est le créateur, le nourricier. Dans la tradition des religions Abrahamiques, c’est le troisième jour que Dieu créa la Terre sèche, la verdure et les arbres. C’est sur le TROIS que la complexité peut s’appuyer.

Et justement le TROIS des Epées est exactement ça : une création complexe de notre mental.

L’ISOLEMENT que nous ressentons est un choix, une création de notre mental et même pire, un formatage de notre vision du monde via le conditionnement que nous avons accepté.

L’attachement à nos croyances

Ce sont nos croyances, nos exigences, nos peurs et nos attachements qui nous séparent des autres et du monde. L’Autre, dans son sens le plus vaste, la Vie, est là, devant nous. Peut-être même nous tend-il les bras ! Il suffirait d’oser le saisir, d’oser dire, d’oser faire et surtout d’oser perdre pour que tout soit différent.

Mais voilà, nous n’osons pas ! Nous restons enfermés dans nos gémissements ou dans notre ressentiment. Nous nous accrochons à un souvenir plus ou moins vrai, plus ou moins opportun, pour justifier de ne pas oser ! Qui que nous soyons, quel que soit notre statut, il y a toujours un endroit que nous nommons « notre jardin secret » qui est tellement protégé, tellement blindé, par peur qu’on le piétine, qu’il n’est plus accessible par personne, y compris nous-mêmes.

C’est la situation dans laquelle nous sommes, chacun à notre manière. Peut-être est-ce avec un parent, un ami.e, un moment de notre vie ? C’est surtout dans cet état que nous nous plaçons face à la vie de manière générale. Nous grelottons de froid et pleurons de cet état d’ISOLEMENT que nous avons, d’une manière ou d’une autre, contribué à faire exister.

glace-nature-ice-plante
Photo by Zoltan Tasi

Succomber pour sortir de l’isolement

Nous sommes dans le TROIS, il va donc nous falloir agir. La carte de l’ISOLEMENT du tarot d’Osho donne une piste : PLEURONS ! Mais pleurons vraiment ! Ne larmoyons pas sur notre pauvre sort mais plutôt sur notre inextinguible stupidité !

Que ce soit à 10 ou à 90%, nous avons été acteur de notre isolement. C’est nous qui avons accepté de subir. C’est bien nous qui avons accepté de museler notre pulsation vitale (Manipura, l’Action). Si nous n’avions pas subi, nous vivrions LA SOLITUDE (9) qui est force, choix et cheminement vers un 10 à venir.

Ça vous met en colère ? Tant mieux ! Vous trouvez cela injuste ? Vous n’aviez pas le choix ? Ça vous rend triste ? Génial ! ENFIN ! Enfin quelque chose de vrai, de non conforme, de non prévu, de non géré va s’exhaler de vous !

Alors oui, des larmes brûlantes ruissellent sur vos joues. Bien sûr que ça fait mal. Comment pourrait-il en être autrement quand on se croit intouchable dans sa tour de suffisance et qu’on s’aperçoit de toutes les barrières qui nous empêchent de dire simplement JE T’AIME, BONJOUR, MERCI ou Va FANCULO !

Malgré toutes vos larmes et douleurs, je dis pourtant : ENFIN ! Laissons, enfin, les larmes d’Or de notre Conscience s’écouler. Peut-être, et peut-être seulement, la glace qui nous isole du monde fondra-t-elle ? Peut-être, mais peut-être seulement, aurons-nous accès à la Magie, au Divin, qui n’est que la Joie profonde d’Être Vivant au milieu du Tout ?

N’oubliez pas ce « peut-être » ! La vie n’est pas un placement sur un CODEVI, il n’y a aucune certitude !

Ce sont d’ailleurs ces croyances et ces certitudes qui nous ont mis notre énergie vitale dans une prison de glace. Ce sont eux, ces petits rêves étriqués, ces fantasmes de grandeur, de puissance et d’orgies suffisantes qu’il nous faut sacrifier.

Nous avons vu au cours des 15 derniers jours, via L’EPUISEMENT et LA REPRESSION, comment notre énergie vitale, liée à l’action et au JE, était contrôlée, brimée et jugée. Nous vivons maintenant le résultat final : L’ISOLEMENT du vivant et de sa Magie. Ce sont donc nos illusions de victoires et de défaites qu’il est maintenant temps d’abandonner. Quelque chose du genre : La suffisance ou la vie ?! Perso je vais donner ma suffisance, mais après c’est vous qui voyez !

Le chakra coronal, communier avec L’Esprit

Vous avez compris que la carte du tarot d’Osho L’ISOLEMENT est dans la maîtrise du Mental. Nous pourrions limiter le Mental à notre petit cerveau malade, bien sûr. Mais, pour une fois, essayons de voir un peu plus grand.

La maîtrise du mental se réfère à SAHASRARA, le chakra coronal. C’est donc aussi l’accès à l’essence de la Spiritualité. Le souffle de l’Esprit, dégagé des miasmes et des formes dont les humains l’affublent. Cette spiritualité ne peut pas se contenter de 40 pucelles, d’une badine ou d’une grande barbe blanche. Elle est le message du Souffle.

Pour les quelques chanceux qui recevront cette vibration au bon moment, vous devez être tellement las et triste d’alimenter la machinerie de vos comportements que le Souffle va pouvoir rentrer sans que, pour une fois, vous ne vouliez le contrôler.

Aujourd’hui, il n’y a plus rien à faire qu’abandonner vos exigences, vos peurs et vos croyances. Simplement constater à quel point, nous, humains, sommes si peu, si petits et surtout si mesquins. Prenez le temps de fermer vos yeux et de vous oublier, d’oublier ce que vous croyez être. Ecoutez, écoutez, « dans le silence de la mer, il y a comme
Un balancement maudit qui vous met le coeur à l’heure… » c’est l’Esprit !

Renaud

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isolement, le 3 des épées, faire fondre ses défenses
×

Panier

48 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez48