En tant que “visiteur” vous ne pouvez pas interagir sur le forum. Ne soyez plus passif ! Pour participer CONNEXION / INSCRIPTION.

Nos forums sont tous modérés c’est donc normal que vos publications n’apparaissent pas instantanément.

Le jugement de valeur est plus que mal venu sur notre site et nos forums. D’ailleurs toute position morale sera châtié avec la plus grande fermeté. On peut donner son avis sans pour autant juger…

Lachez vous ! Vous utilisez un pseudo !

Soyez fou : exprimez vous !

Posez vos questions, exposez vos points de vues.

Notifications
Clear all

Faire pour faire ou Faire pour avoir ? Insuffler une autre intention à nos actes


HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 77
Admin
Topic starter
(@renaud13)
Jedi
Inscription: Il y a 3 ans

Souvent on oppose FAIRE POUR AVOIR à FAIRE POUR ÊTRE mais je préfère remplacer cette seconde proposition par le FAIRE POUR FAIRE, ça permet de créer un peu de mystère, un peu de flou, et la magie, l’Intention, est justement au cœur de cet article. Je suis d’ailleurs étonné de ne pas voir plus souvent cette proposition de « Faire pour faire » plutôt que « Faire pour avoir » apparaître dans les divers stages de « développement personnel ».

Le passage du FAIRE POUR AVOIR au FAIRE POUR FAIRE est pourtant un des changements intérieurs majeurs qui doit s’opérer dans le cœur d’un Pèlerin sincère. Je précise ici FAIRE POUR FAIRE et non pas pour ÊTRE, être vous l’êtes déjà, il faudrait juste vous en rendre compte, ou au moins accepter ce premier constat avant d’aller plus loin.

Dans les outils que propose Don Juan Matus à son apprenti Carlos Castaneda, il est souvent fait référence au « ne-pas-faire », une formulation elle aussi très mystérieuse que chacun bidouille un peu à sa sauce, faute d’avoir le « patron » sous la main. Et si faire pour faire était justement un « ne-pas-faire » ?

Répondre
6 Replies
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 12
 lolote
Anonyme
(@lolote)
Inscription: Il y a 4 ans

MERCI! Excellent ton article et qui, bien qu'il parle du flou de la magie, il dissipe le flou (ou plutot la bouillasse) du "je veux" du négociateur. On est tellement habitué à faire pour avoir que faire pour faire peut nous terrifier au plus haut point (je parle en connaissance de cause lol). Comme tu dis c'est à la fois simple mais pas facile, et je me tape un peu la tête sur les murs sur cette question. Donc merci car cet article est hyper clair 😉

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 3
 julian
Anonyme
(@julian)
Inscription: Il y a 6 mois

Non mais sans déconner ! Vous avez rien de mieux à faire ?
Et on s'étonne que la France en est là aujourd'hui, avec ce genre d'élucubration qui invite à ne poursuivre aucune fin. Comment cela peut-il rapporter quelque chose, la moindre richesse, la moindre mesure, le moindre résultat concret et utile ? Ne savez vous donc pas que le travail et l'effort est gratifiant, que les buts atteints sont les marches de notre progrès, que le bonheur et le bien-être ne nous est pas servis sur un plateau d'argent ? Qu'il nous faut le construire de nos mains et notre réflexion éclairée ? Pensez-vous que parler au farfadet va aider le tiers-monde ? Et puis quoi encore, compter les moutons dans les nuages fera de nous un citoyen engagé dans sa communauté ?

Bref! Soyez plus concret que ça les enfants, le monde à besoin de vous plus que jamais pour assurer l'avenir.
J'ai perdu 10 minutes de mon précieux temps et 1/10 d'acuité visuelle à lire cet article. Mais il vaudrait encore mieux être aveugle que de lire ces inepties !!

Signé, le chou-farci masqué.

Répondre
Gérôme G
Posts: 35
Customer
(@gerome-gurtvillier30)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 1 an

Je ris un peu jaune au commentaire de @julian la période actuelle, l'histoire nous montre que justement les gens qui parlent aux farfadets n'ont jamais fait un dixième des dégâts que les gens sérieux qui poursuivent un but, même honorable à leurs yeux, ont fait. D'ailleurs dans l'article l'auteur se moque un peu des gens qui vivent d'amour et d'eau fraiche. J'en déduis donc que vous mentez, vous ne pouvez pas perdre un oeil puisque vous êtes déjà aveugle à ce que les gens qui veulent ont fait de cet Eden d'origine. Au passage après une trop longue période à vivre dans le monde des gens qui veulent des choses, en poursuivant un but, me mettre à l'abri et vouloir aider les autres pour mon confort moral, j'ai complétement changé de vie. Je parle aux esprits des bois, aux fées et curieusement j'ai plus aidé les humains en 5 ans qu'en 15 ans de militantisme ? Pourquoi parce que je suis disponible, ouvert, et que je fais juste ce qui doit être fait, en espérant juste avoir une récolte à la fin de la saison. Quand aux gens qui luttent et se battent, peut-être ont-ils juste peur de se retrouver face à eux même et au vide intérieur. Pour se qui d'aider le tiers monde, je crois que si on leur foutait réellement la paix au lieu de ce donner bonne conscience en les soignant des maux que nous provoquons, je crois que vraiment ils sont largement capable de s'occuper très bien d'eux même. 

Signé, le semeur fou

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 77
Admin
Topic starter
(@renaud13)
Jedi
Inscription: Il y a 3 ans

ALors je ne sais pas si tu parles au premier ou au second degré. Le début me fait penser que c'est du second degré, le milieu et la fin pas du tout et la signature me laisse perplexe. Je choisis donc de croire que ça n'a aucune importance.
Déjà navré que ta vision est souffert de la lecture. Pour ce qui est du temps, le regret n'est pas dans ma cohérence, dis toi qu'à la place tu aurais pu être renverser par un semi remorque ou rencontrer l'amour de ta vie qui t'aurais enchainé et fait oublier que tu es seul au monde et vaincu.
Pour ce qui est de parler aux farfadets, je te laisse relire le passage, perso je suis pas fan et c'est ce que j'ai essayé d'exprimer, de manière insatisfaisante apparemment.
Pour ce qui est du concret ne t'inquiète pas nous faisons des choses dénué d'intêret, sans aucun espoir que ça nous rapporte quoi que ce soit et en sachant que ça ne changera absolument pas le monde des humains, puisque les humains sont les premiers à ne pas vouloir fondamentalement changer. Je soutiens et accompagne des gens depuis 25 ans, j'ai été militant pendant 20 ans, je suis passionné d'histoire et les 3 réunis m'ont amenés à cette conclusion : Aucun livre, aucune action à l'extérieur de nous ne change fondamentalement les choses. "Au mieux" on retarde ou on déplace le problème, au mieux on change le décor et le masque des personnages mais au final tant qu'on reste dans du concret ... rien ne bouge. On est juste des poulets de batterie plus gras et plus flasque que nos grands-parents ou que le poulet Kényan ou Laotien. Donc se réévolter, manifester... Par devant camarade moi j'ai donné. Par contre ma vie, mon attitude, l'esprit de ma vie de tous les jours et mes interactions avec TOUS les gens que je rencontre eux ont radicalement changé. Ca fait pas de bruit, ca mange pas de pain, personne le voit et pourtant, au final, ça change bien plus de truc.
C'est un peu comme une sodomie à la gravette frontale dans le cas de l'opposition "Pour changer le monde" t'es bien au courant de ta pratique, tu peux beugler et te satisfaire mais pas sur que en face ça accepte bien longtemps
Ou alors l'option pas de coté "Faire pour Faire" faire dans l'Esprit et la c'est une tonne de lubrifiant. L'autre peut même se surprendre à aimer ça. Au pire il te demande juste d'arrêter et comme il est libre lui aussi (potentiellement) ben tu respectes son choix et on se fait la bises. Peu de temps après, souvent, il en redemande.
Mais sur cette partie là celle du NON VOULOIR - NON FAIRE - NON VIOLENCE la cuirasse, la névrose, le conditionnement, la sociologie des masses et le mental arrive en bout de course.
La poésie, l'imaginaire ne sont pas contrôlable, quantifiable ou rationalisable. Ils ne servent à rien et pourtant ce sont des leviers puissants du monde (relire l'économie de l'inutile de G. Bataille ou B. Maris sur les fondements psychologiques de la réalité et de l'économie par exemple).
Donc pour moi le monde utile c'est sympa tout plein mais ça n'est pas une fin en soi et surtout c'est un monde qui est déjà sur localisée et plein de tension et d'impossible. Comme je suis un gros feignant plutôt que m'emmerder à combattre 8 milliards d'ego je m'occupe de les chopper un après l'autre et de leur apprendre à faire la même chose DANS LEUR QUOTIDIEN.
Voilà j'espère que ma réponse t'as rassuré sur mon état psycho émotionnel et que ton acuité intellectuelle, à défaut de visuelle, est revenu à son état antérieur, celui d'une lucidité pragmatique qui accepte ce qu'il voit à savoir que le monde qu'on connaissait et qui nous rassurait est déjà fini 😉

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 3
 julian
Anonyme
(@julian)
Inscription: Il y a 6 mois

Ai-je été à ce point crédible ? Ahah, qui l'eût cru.
C'est un personnage que je connaît bien sans doute. On le croise partout: lunette noire, costume noir et capable d'éviter les balles en faisant une crise d'épilepsie.
Je n'avais pourtant pas fait le moindre effort pour vous faire cet effet. Ni coiffeur, ni rasage, ni injection de botox. J'avais même pas repassé le costume. Ce doit être le talent ou seulement le fait que les mots sont des panneaux.

J'observe donc que mon clin d'œil n'était pas évident sous mon masque ffp2.
J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié votre sollicitude concernant mes problèmes oculaires, c'est pourquoi je tiens à vous rassurer: scintillement, protrusion, décollement de rétine, cataracte... bref, ils dysfonctionnent à peu près normalement. C'est à dire selon la norme en vigueur. Tout va bien et l'article m'a, en vérité, ravi les mirettes (je le dis pour votre sourcil encore levé).

Hasta pronto 🙂

Ps: je répond ici, j'ai plus mon password et la makina ne m'envoie rien sur ma boîte mail.

Répondre
1 Répondre
Arnau de Vilanova
Customer
(@mcadilhac)
Inscription: Il y a 1 an

Jeune Jedi
Posts: 34

C'est le talent ça ! L'humour pince-sans-rire tellement intégré qu'on arrive à s'étonner soi-même que ça marche, à s'étonner ou à se prendre des tempêtes dans la gueule même de la part de ceux qui nous connaissent bien. A se demander pourquoi on fait ça.

Répondre

HARa-aGORA c’est votre forum. Un lieu qui vous est ouvert pour partager, débattre, échanger vos pensées, vos vécus, interrogations et réflexions. C’est aussi l’occasion pour vous et nous de mieux nous connaitre à travers des échanges directs et pourquoi pas de trouver l’inspiration pour un futur article ou exercice répondant à vos besoins.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

×
×

Panier