En tant que “visiteur” vous ne pouvez pas interagir sur le forum. Ne soyez plus passif ! Pour participer CONNEXION / INSCRIPTION.

Nos forums sont tous modérés c’est donc normal que vos publications n’apparaissent pas instantanément.

Le jugement de valeur est plus que mal venu sur notre site et nos forums. D’ailleurs toute position morale sera châtié avec la plus grande fermeté. On peut donner son avis sans pour autant juger…

Lachez vous ! Vous utilisez un pseudo !

Soyez fou : exprimez vous !

Posez vos questions, exposez vos points de vues.

Notifications
Clear all

Récupérer son tranchant


HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 77
Admin
Topic starter
(@renaud13)
Jedi
Inscription: Il y a 3 ans

Comment comprenez vous l'expression "RECUPERER SON TRANCHANT" ?

Sans se limiter à du "castanédisme" vous, vous en comprenez quoi ? D'un point de vue abstrait, intellectuel bien sur mais aussi de manière pragmatique ça implique quoi dans vos vies ? Comment agissez vous avec ? Comment le perdez vous ?

 

 

Répondre
11 Replies
1 Répondre
Arnau de Vilanova
Customer
(@mcadilhac)
Inscription: Il y a 12 mois

Jeune Jedi
Posts: 34

Alors il me semble d'abord que notre tranchant nous permette de trancher (je me suis fendu le cerveau pour la trouver celle-là !)

Trancher, c'est-à-dire a-gir (soit arrêter de tourner en rond) ou encore faire un choix, puis l'acter.

Comment perd-on son tranchant ? Pour les mêmes raisons que tout le reste sûrement, mais ce qui me semble plus important, c'est de prendre conscience du moment où l'on est émoussé, soit lorsqu'on arrive plus à choisir puis acter aisément.

Cette prise de conscience entraîne normalement le processus pour récupérer son tranchant il me semble.

Pour étayer mon propos, un peu de Qabale...

Ce qui représente le tranchant, c'est la Lettre Zayin, qui a la forme d'un sabre. Son complémentaire, c'est la Lettre Vav, qui a la forme d'un bâton et dont la symbolique est de relier au contraire. Par ailleurs dans le Tarot, Zayin c'est le Guerrier sur son Chariot, alors que Vav, c'est l'Amoureux entre les Deux routes.

Lorsqu'on assemble ces deux Lettres ensemble, on obtient la Lettre 'Heith, qui correspond à la Justice. Et qu'est-ce qu'elle a la Justice ? Dans une main une épée, dans l'autre une balance. Et la Justice, elle fait des liens, puis elle tranche.

A noter enfin que ces 3 Lettres informent les 3 Séphiroth de la Triade centrale de l'Arbre séphirothique, qui correspond à l'Expérience.

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 23
Customer
(@jlien7)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 12 mois

Etre sans comédie. Vivre sans reflet, ne serait-ce qu'un instant, sans le calcul de nos peurs. 

Voilà comment je comprend l'expression "récupérer son tranchant". Si je l'ai été suffisamment, cela devrait répondre aux autres questions.

Agir avec son tranchant suppose d'exercer son esprit comme une lame, non pas sur la gorge de ses semblables (ces gens si différents) mais sur les multiples formes d'expressions que prend notre folie.

Bien sûr, toute lame nécessite d'être forgée. Porter un soin à son tranchant demande du temps avec son lot d'écueils et d'anecdotes tordantes (de rires).

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 46
Moderator
(@lola)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 3 ans

Je rejoins Julian sur le fait de commencer par soi. Surtout que, qui dit "RECUPERER" son tranchant implique que nous l'avions, puis perdu par la suite.

Commencer par observer nos propres complaisances est un premier pas pour savoir où nous avons perdu notre tranchant originel. Cela me semble être un bon point de départ puisque déjà pour voir nos propres complaisances nous devons redevenir tranchant. 

Ensuite, je citerai le titre du livre "la vague et le sabre" qui nous parle de Christine Sionnet. La vague ne peut exister sans le sabre et vis versa... Récupérer son tranchant, c'est aussi récupérer notre conscience du mouvement. Notre tranchant n'est honnête que s'il est en harmonie avec le mouvement (de la vie ou de ce que l'on veut).

Comment on le perd ce tranchant? Lorsque l'on cède à nos caprices, nos je veux (conditionnés pour la plupart), que l'on se décale du mouvement constant de la vie. Au lieu de suivre le mouvement, on essaye de le plier à nos soit disant besoins et désirs. Le tranchant, il repointe le bout de son nez lorsqu'on accepte ce qui est et ce que la vie propose, quoi que ce soit. A partir de là, on accepte de suivre le mouvement. Nos actes se matérialisent de façon tranchante parce que guidés par la vie (l'esprit, dieu, on l'appelle comme on veut) et pas par nos vouloirs. On arrête les négociations avec la vie, et on reçoit consciemment tout ce qu'elle donne. Puis on agit en fonction. Que ça nous fasse plaisir ou pas. Et encore, on peut choisir si ça nous fait plaisir ou pas... mais c'est un autre sujet 😉

 

Voilà voilà pour un début de point de vue 😉

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 77
Admin
Topic starter
(@renaud13)
Jedi
Inscription: Il y a 3 ans
Posté par: @lola

La vague ne peut exister sans le sabre et vis versa... Récupérer son tranchant, c'est aussi récupérer notre conscience du mouvement. Notre tranchant n'est honnête que s'il est en harmonie avec le mouvement

J'aime 🙂

Posté par: @jlien7

Vivre sans reflet, ne serait-ce qu'un instant, sans le calcul de nos peurs. 

Tu pourrais détailler ?

Posté par: @lola

Comment on le perd ce tranchant? Lorsque l'on cède à nos caprices, nos je veux

Mais encore ? Les caprices étant le reflet d'un état déjà présent d'apitoiement ils ne font qu'entretenir et/ ou exprimer ce qui existe déjà donc ... Tu parles de ou on continue à le perdre et de ce que récupérer son tranchant implique (la notion du mouvement) mais pas de ce qu'il est (pour toi)

Comment on le perd ce tranchant ? Par quel vecteurs / facteurs on le perd / donne ?

Et pour ça il faut bien se le définir avant. 😉

LeMecChiant

 

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 46
Moderator
(@lola)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 3 ans

Tout à fait "lemecchiant". Il faut donc revenir à la source. Alors d'instinct là je dirais qu'on le perd dans notre enfance quand on commence à vouloir faire plaisir/plaire à Papa et Maman. C'est certainement à ce moment là qu'on pose le couteau à terre pour aller négocier les tapes sur la tête qui nous dise qu'on est un bon petit. On perd notre tranchant quand on commence à chercher des validations extérieures... Quand on commence à mettre un masque et à s'identifier à lui.. 

LaMeufquiSinterroge

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 23
Customer
(@jlien7)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 12 mois
Posté par: @renaud13

Tu pourrais détailler ?

Vivre sans reflet est comme se donner tout entier à un acte, libéré de toutes préoccupations de soi. Ainsi s'observerai la beauté de la coupure. Droite et honnête.

Il y a dans le miroir de notre cerveau, comme dans celui du regard des autres, une image de nous-même qui se reflète, pétri de bien des peurs. Il est possible de la voir, la sentir, dans nos gestes. Même les plus infimes. Ils sont lourds, avares, ostentatoires, couvert de mauvaise foie... (liste non exhaustive). Si c'est elle qui se niche à l'intérieur de nos actes, aucune possibilité d'être à l'heure au rendez-vous (tranchant) de "l'instant de vérité", si je peux le dire ainsi. 

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 38
 Sido
Moderator
(@sidonie)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 3 ans

Pour moi comme vous l'avez tous dit, récupérer son tranchant c'est qu'on l'a perdu en route.

Mais c'est quoi le tranchant ? Je pense que c'est un état énergétique qui fait que l'on peut suivre tout ce que nous propose la vie, l'esprit.

Un enfant en bas age a son tranchant tant qu'il n'attend pas une récompense, une validation, une reconnaissance. Tant qu'il a la sensation que son existence est une fin en soi. A partir du moment où il a à justifier de son existence, ça devient vachement moins tranchant.

Un enfant sait qu'il est dépendant de son entourage dans le domaine matériel mais ce n'est pas là qu'il perd son tranchant. C'est à partir du moment où l'émotionnel et la réflexion entrent en jeu pour obtenir quelque chose et ce quelque chose est la reconnaissance de son existence.

Répondre
1 Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Admin
(@renaud13)
Inscription: Il y a 3 ans

Jedi
Posts: 77

@sidonie
en gros à partir du moment ou il devient un marchand, ou il commence à négocier. Je dis bien négocier et pas traquer. Le premier est décidé par nos peurs le second porté par un but abstrait et non personnel - même s'il peut nous rapporter gros (mais en général il nous coute une somme de peur équivalente)

Répondre
Merwan
Posts: 3
Customer
(@merwan)
Jeune padawan
Inscription: Il y a 12 mois

Le tranchant, d'après ce que j'en ai compris c'est notre capacité à agir en accord avec notre propre énergie et l'énergie du monde, c'est choisir l'action "juste" qui va harmoniser notre propre énergie avec l'énergie du monde. Quand je parle d'action c'est bien évidemment au sens large, cela peut être faire un acte particulier à un instant donné, se tenir à une routine qu'on a mis en place un jour où on a vraiment la flemme, ou au contraire ne pas faire notre fameuse routine quotidienne un jour car on a pas l'énergie ce jour là ou car notre sentiment nous l'indique, dire qqch ou ne pas dire qqch à quelqu'un,... Ça se décline à chaque instant de notre vie, des plus banaux aux plus décisifs (les deux ne sont d'ailleurs pas contradictoires). Le tranchant c'est la présence en action.

Vient ensuite la question de comment on le perd ? Je rejoins plusieurs des commentaires déjà indiqués plus haut, je pense qu'on le perd dès qu'on commence à faire pour faire plaisir et satisfaire un autre que soi, d'abord Papa & Maman, puis la famille au sens large, puis au fur et à mesure que l'on grandit toutes les représentations des archétypes de Papa & Maman. On le perd petit à petit chaque fois qu'on choisit d'agir (toujours au sens large) non pas pour soi, mais pour quelqu'un ou quelque chose d'autre. Et cet "autre" est aussi notre masque social, cette image de nous que l'on construit pour les autres, et à laquelle on finit par s'identifier chaque fois que l'on se vautre dans l'appitoiement, la complaisance ou la suffisance. Chaque fois que l'on agit pour l'autre on émousse notre tranchant. Chaque fois que l'on ignore notre sentiment, notre énergie, on émousse notre tranchant. 

Et donc comment on le récupère ? Je pense qu'il faut déjà reconnaître qu'on l'a perdu, et où / comment on l'a perdu et on continue à le perdre. Identifier les mille et uns actes, petits et grands, où on agit par complaisance, par soumission, par suffisance, par appitoiement, pour un autre qui peut être une personne identifiée, notre masque sociale, le souvenir d'une personne, un groupe, une idéologie, une religion,... Se tenir un petit carnet serait une excellente idée pour ne pas oublier et pour mettre à jour régulièrement cette liste. Et une à une, travailler à transformer chacune des lignes de notre petit carnet et chacune de ces actions en acte d'énergie, en accord avec notre sentiment. Et donc là ça s'articule avec tout le travail de présence, d'arrêt du dialogue intérieur, de l'art de se traquer soi-même, avec rigueur et régularité, qui est nécessaire pour petit à petit gagner de l'énergie (ou plutôt ralentir les dépenses inutiles d'énergie) et augmenter notre capacité à percevoir notre sentiment et notre énergie.

Répondre
HARa aGORA, le forum de La passerelle - Projet la Passerelle
Posts: 77
Admin
Topic starter
(@renaud13)
Jedi
Inscription: Il y a 3 ans
Posté par: @mcadilhac

notre tranchant nous permette de trancher

le plus simple en dit souvent beaucoup, par exemple une phrase sibylline mais au combien puissante de l'amie @sidonie "l'énergie c'est jsute de l'énergie" ...

 

C'est rigolo que le 7 ZAYIN chariot, le 6 Vav l'amoureux  et le 8 Heith la justice dans le tarot ce sont 3 cartes statiques et deux cartes de choix choix dynamique du 6 (le clou en kabbale de mémoire) et choix statique du 8 (des forces >< qui doivent vivre ensemble)

Comme si pour retrouver son tranchant il fallait se poser, se centrer.

Zayin, 7, le chariot tiens le glaive mais c'est le choix du Coeur (Vav) et la conscience des conséquences (Heith) qui vont déterminer l'action et la force du sabre

 

Posté par: @mcadilhac

les 3 Séphiroth de la Triade centrale

la voie centrale c'est ce qu'on appelle souvent la voie royale ?

 

 

Répondre
Arnau de Vilanova
Posts: 34
Customer
(@mcadilhac)
Jeune Jedi
Inscription: Il y a 12 mois
Posté par: @renaud13

la voie centrale c'est ce qu'on appelle souvent la voie royale ?

Cela correspondrait plutôt au Pilier central, mais comme l'Arbre se lit aussi bien verticalement qu'horizontalement, on peut effectivement dire que la Triade centrale est celle de la Voie royale également. On appelle aussi cette Triade le Triangle éthique ou le Plateau du devoir, et elle correspond je pense à la pesée des âme dans la mythologie égyptienne, pesée qui concerne notre cœur... 

Allez un p'ti schéma je sais que tu aimes ça ! 😉 

Répondre

HARa-aGORA c’est votre forum. Un lieu qui vous est ouvert pour partager, débattre, échanger vos pensées, vos vécus, interrogations et réflexions. C’est aussi l’occasion pour vous et nous de mieux nous connaitre à travers des échanges directs et pourquoi pas de trouver l’inspiration pour un futur article ou exercice répondant à vos besoins.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

×
×

Panier