Temps de lecture : 10 min

Ce mois-ci, la a lieu le 1 Août, dans le signe du LION donc. Mais c’est aussi une conjonction d’autres événements essentiel à la construction de l’Humain. Dans la tradition chamanique celte, c’est la porte de l’Eau. On est aussi au coeur de la 5ème saison chinoise, celle qui nous fait passer du Feu au Métal. En somme l’automne arrive. Le Yin a amorcé sa montée.

Dans ce thème astrologique, quasiment toutes les planètes sont sous l’horizon, et rétrogrades. Et tous les aspects du thème renvoient à la maison 1, dans le LION. C’est donc la personnalité, le et notre EGO qui vont être impactés.

A la question centrale de ce thème : Qui suis-je ? (maison 1 dans le ), quelle sera notre réponse ?

Allons-nous enfin accéder à notre individualité, poursuivant ainsi notre métamorphose ?
Ou au contraire, allons-nous cristalliser encore un peu plus nos masques, jusqu’à devenir des caricatures ?

Maison 1 en Lion, Revendiquer ou Constater

Ca démarre fort avec la Maison 1 bien chargée : Lune/Soleil/Vénus et Mars en Lion, mais aussi Mercure dans le Cancer. Le Soleil est en domicile (Lion) et il est renforcé par sa position en Maison 1, Maison de la construction de la personnalité, du Je.

Objectivement, la Maison 1 ça devrait être comme la table du Bateleur dans le tarot de Marseille. Tous les outils à notre disposition sont posés sur la table. A nous de les saisir quand nous en avons besoin et de les reposer quand nous n’en avons pas l’utilité. Mais c’est beaucoup plus tentant de regarder la table du voisin et de trouver que ce qu’il a est beaucoup mieux ou beaucoup moins bien ! Ce qui engendre automatiquement la comparaison et son panel de n’importe quoi !

Les ingrédients sur la table de notre maison 1 pour cette nouvelle lune du LION :

Soleil : capacité à nous maintenir assemblé – on le transforme en sentiment d’être lésé, de ne pas avoir assez, en caprices.

Lune : capacité à percevoir – on le transforme en émotionnel envahissant, en apitoiement, en besoin d’être rassuré.

Mars : capacité à agir – on le transforme en lutte, rancoeur et revendication.

Vénus : capacité à créer – on le transforme en sentiment de ne pas avoir de valeur, en besoin d’être reconnu.

Mercure : capacité à raisonner – on le transforme en dialogue intérieur, en préoccupation et en rationalisme.

Ecouter la nouvelle lune du Lion en podcast

La bascule émotionnelle

Mais qu’est-ce qui nous fait basculer ? C’est l’émotionnel bien sur ! Mercure est en Cancer, conjoint à l’Ascendant. Mercure, qui est toujours proche du Soleil, est considéré comme son courrier. C’est MERCURE qui va aller chercher et trouver des informations en masse. Aujourd’hui, cette masse d’infos et notre capacité à raisonner (Mercure) passe par le filtre de l’émotionnel (Cancer). Le seul choix que nous ayons est dans l’interprétation de ces données.

Si on se vit comme étant lésé par la vie, Mercure va rapporter toutes les infos dont nous avons besoin pour valider nos manques et on va s’enliser dans notre émotionnel. Par contre, si on capte l’étendue de nos richesses, Mercure va alimenter notre multiplicité et va nous aider à percevoir que nous avons tout ce qui est utile à notre vie.

Comme à chaque NL, on a un choix à faire. Ce mois-ci, le choix se porte sur notre Je. Veut-on alimenter la personnalité ou l’individu ? 

La personnalité se nourrit de revendications, elle est tournée vers l’extérieur, ce qui entraîne la fixité et la réaction. L’individu se nourrit de constatations, il est tourné vers l’intérieur, ce qui entraîne le choix conscient et l’action.

Voulons-nous être un tyran, un despote avide de pouvoir et de revendications ? Ou voulons-nous être à notre juste place, gouvernant de notre royaume, ni plus ni moins ?

Le 1er Août, c’est An Emvod an ry en Bretagne et Grande-Bretagne, « l’Assemblée du Roi ».

Que l’on soit un petit roitelet exigeant et capricieux, ou noble souverain de notre vie, l’Assemblée aura lieu. Quel roi serons-nous ?

Jupiter en Maison 5, l’amplificateur

Jupiter est en domicile dans le Sagittaire, en Maison 5, Maison liée au signe du Lion. Il forme un trigone avec Lune/Soleil et Mars. 

Le trigone : angle de 120° qui sépare 2 planètes. Il est considéré dans l’astrologie traditionnelle comme bénéfique mais c’est très réducteur.
“Les trigones signifient harmonie. Les planètes séparées par 120 degrés sont en accord l’une avec l’autre. Leurs natures peuvent être très différentes. Leurs objectifs ne pas être liés. Mais ce sont des alliées naturelles. Librement, sans préméditation et sans effort, elles unissent leurs forces. Que cette alliance nous aide ou nous mette des bâtons dans les roues est une autre question.” Astrologie Le ciel intérieur de Steven Forrest

Les acteurs en jeu : la conjonction Soleil/Lune/Mars/Vénus, et de l’autre côté, Jupiter.

Comme toujours, Jupiter va apporter de l’énergie en grosse quantité. C’est quand même une géante gazeuse qui voudrait bien être un soleil ! Donc, par ce trigone, Jupiter va venir dynamiser le Lion. Il va apporter de l’énergie au Je (Soleil dans le Lion en M1).

L’afflux d’énergie va donc être dirigé par notre choix, qu’il soit conscient ou non. Vous voyez l’importance du choix dont on parlait plus haut ? 

Saturne-gouverneur-astrologie
Source : NUMERAMA

Saturne et Pluton en M6 : le contre pouvoir

En opposition à l’Ascendant et Mercure dans le Cancer en M1, on trouve, conjoint au Descendant, Pluton, Saturne et le noeud Sud, dans le Capricorne, dans la M6 (qui est liée à Mercure).

Opposition : angle de 180° qui sépare deux planètes. Considéré par l’astrologie traditionnelle comme un “mauvais” aspect.

L’opposition est forcément source de tension, puisque les deux planètes sont à l’exact opposé. Cette tension peut être source de schizophrénie et de souffrance. On passe en permanence d’un côté à l’autre, prenant successivement des directions totalement opposées mais au final, on fait du sur place. Ou au contraire, cette opposition peut être source d’une richesse infinie car elle nous permet de voir les deux côtés de la pièce.

Face au probable moulinage émotionnel (Mercure dans le Cancer), Saturne invite à encore plus de structure en passant par des efforts soutenus et durables. C’est le métronome qui règle nos vies et notre quotidien et empêche les débordements et le laisser-aller.

Quant à Pluton, il nous rappelle qu’on aura beau se débattre, pleurer, crier, hurler, nous ne valons pas plus qu’un pet de mouche sur une toile cirée. Face à l’immensité, nos petits caprices sont d’une pitoyable insignifiance.

Donc on peut se détendre, tout va bien, la mort ne nous a pas encore touché.

Soit on prend le cadeau de l’opposition, on s’en sert pour voir les deux facettes de la pièce, pour trouver notre individualité (indivisible dualité). La rigueur de Saturne et le détachement de Pluton vont réguler l’emballement de Mercure. Et Mercure va apporter de la fluidité et donner du sentiment (Cancer) et de la souplesse à Saturne et Pluton.

Ou alors, on rentre dans la schizophrénie absolue, alternant de l’un à l’autre sans jamais se mettre d’accord avec nous-mêmes. Et la question “Qui suis-je” devient une source de tension extrême et de souffrance.

lilith-en-belier-nouvelle-lune

Neptune et Lilith en M8 : voir sous la surface

Neptune, en domicile dans le Poissons, et Lilith dans le Verseau sont dans la maison 8, le siège des forces capables d’ébranler notre construction egotique, à savoir le rapport à la mort, à la sexualité, à la spiritualité et aux forces occultes.

Les énergies de Neptune et de Lilith vont nous aider soit à nous fuir, à renforcer l’illusion (Neptune) de notre personnalité, on va s’y accrocher à tout prix et revendiquer avec véhémence (Lilith) qui on est ! Ou bien, à l’inverse, ces énergies vont vraiment nous aider à nous transformer en profondeur. 

Le symbole sabian de Lilith est on ne peut plus explicite, d’ailleurs :

Lilith, 28° Verseau : Un papillon s’extrayant de sa chrysalide.
La capacité de transformer totalement notre conscience en modifiant radicalement le visage de notre vie quotidienne et de nos relations.
MÉTAMORPHOSE

Lilith va nous amener un surplus de détermination pour nous extraire de nos illusions. Et ça passe par des actes quotidiens, des efforts soutenus (coucou Saturne).

Neptune, lui,  peut nous aider à réellement prendre la mort pour conseiller. Et notre mort n’est plus une chose effrayante, au contraire, c’est un rappel permanent que la vie est un cadeau. Alors autant plonger au plus profond de nos vies, plutôt que de s’accrocher à la surface de notre image.

Chiron en Bélier : la solution est dans le problème

Chiron (la clé), en Bélier, nous donne la solution au problème posé par cette Nouvelle Lune : il suffit de plonger dans notre Je ! (Bélier)

Le problème contient la solution. L’ego, le Je, est la solution à nos problèmes d’ego.

Ô, joie du paradoxe !

Le souci, au final, ce n’est pas l’ego. C’est le rapport entre notre ego et les autres. Soit on oblige les autres à s’occuper de nous. On les contraint à valider l’image qu’on a de nous, en nous jugeant, en nous admirant, chacun sa technique.

Ou bien, ce qu’on imagine que les autres pensent de nous devient plus important que ce qu’on fait, pense, ressent. En somme, on est en permanence tourné vers l’extérieur. Les autres, l’extérieur, sont responsables de notre bonheur ou de notre malheur. On ne peut que subir.

chiron-astrologie-nouvelle-lune-du-lion-cle
Source : ASTROBUTTERFLY

Et si on s’occupait un peu de notre cul, au lieu de demander aux autres de le faire ! Si, au lieu d’espérer que les autres soient fiers de nous, on était vraiment fier de nous ! Soyons un peu égoïste Tournons-nous vers l’intérieur sans tomber dans le piège de l’égocentrisme. 

Car oui, nous sommes merveilleux, tout ça tout ça, mais les autres existent aussi. En fait, nous sommes tous des soleils, ne forçons pas quiconque à devenir un satellite assujetti au soleil que nous sommes.

Car, comme dit Léo “Mis à part que Dieu, c’est toi, aussi !”

Et le, virgule, aussi, est essentiel. Etre Dieu ne nous rend pas plus important que l’autre car c’est, lui aussi, un Dieu. Mais Dieu ne demande à personne si ce qu’il fait, ça va, ça le fait ? Dieu ne s’arrache pas non plus la tête si un jour il aime le bleu mais que le lendemain il préfère le rose. Il est. Point.

Uranus en Taureau : émerger du chaos

On boucle la boucle avec Uranus en Taureau dans la M10, en carré à Lune/Soleil/Vénus. Uranus est en chute dans le Taureau, il n’y est pas trop à son aise mais il n’est pas pour autant inexistant.

Uranus a du mal avec la matière, il est plus enclin à travailler sur l’abstrait, sur la perception. Mais par sa position dans le signe du Taureau, il est forcé d’ancrer son besoin de repousser les limites dans du concret. Pour cela il va être obligé de ralentir. De faire pas après pas. Uranus va nous aider à poser notre intention et le Taureau va nous apporter la patience. Car l’Intention est immédiate dans l’énergie, mais elle doit être accompagnée d’efforts soutenus pour se matérialiser.

Le carré entre Uranus et Lune/Soleil/Vénus va forcément amener une lutte, une tension entre l’envie irrésistible de passer du polish sur notre personnalité et le besoin de développer notre individualité.

En choisissant de supprimer les définitions qu’on a de nous-même, on va se retrouver face au chaos, à l’absence d’ordre, au vide. Ca peut sembler effrayant mais c’est un passage nécessaire dans le processus de métamorphose. Allons-nous continuer à nourrir le côté rassurant et connu de notre personnalité ?  Cristalliser les définitions qu’on a de nous jusqu’à devenir des faits ?

Ou allons-nous choisir l’inconfort de l’inconnu d’où peut émerger l’individu ?

rencontre-terre-soleil-Lion-nouvelle-lune
Source : FRANCE 24

La nouvelle lune du Lion répondre à : Qui suis-je ?

Qui suis-je ? Voilà la question qui est au centre de ce thème. La réponse, on peut la chercher à l’extérieur, ou on peut plonger en nous, suivre l’impulsion de l’énergie Yin qui monte et amorcer la descente vers nos profondeurs. Notre ego, notre Je, sera-t-il une continuelle source de souffrance ? 

Ou au contraire, deviendra-t-il notre allié ? Ce mois-ci, les énergies des astres peuvent vraiment nous permettre de nous transfigurer. 

Ferons-nous le choix de la métamorphose ? Ou préférerons-nous le confort du connu, même si on s’amenuise jusqu’à n’être plus qu’une image de nous-même, un être factice. Le choix, encore une fois, ne dépend que de nous.

A la question “Qui suis-je”, la seule réponse possible est “Je suis”.

Je suis matière et énergie. Je suis limite et infini. Je suis la partie et le tout. La goutte et l’océan. Le tout et le rien. Pas de certitude. Rien n’est là pour nous rassurer. Rien ne valide ni n’invalide ce que nous sommes. Nous sommes seuls, dans l’infini mystère, seuls et pourtant portés.

Bonne Nouvelle Lune à tous !
Charlie et Sidonie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle lune du Lion, le 1er Aout. QUI SUIS JE ?
×

Panier

16 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez16