La solitude

Pour la solitude, première chose que je me dis: pas de citation cette fois de la musique de Ferré. Pas de musique avec des effets, du genre "avec des violons"! L'impression que me fait ce thème oscille entre des sons qui seraient espacés entre eux et la vision d'un chemin. Des sons comme des images qui sont ni éloignés ni proches et qui pourtant cheminent sur la même sente. Vers quelque part, on ne sait où. Entre les sons: du temps qui se dilate. Des espaces. Des respirations. Au mieux l'on se croise mais rien ne va fusionner cette fois-ci.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

Sélectionner une ou plusieurs listes :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher sur ce site
×
×

Panier