Temps de lecture : 12 min

On s’approche de plus en plus de l’hiver, on s’attend à ce que tout se passe de plus en plus à l’intérieur de nous, à une phase d’hibernation, alors qu’au contraire cette Nouvelle Lune de Novembre 2018 nous invite à nous exposer, à oser et agir.

Le bonheur est un choix, un choix que l’on fait consciemment et que l’on étaie d’actes. Alors, vous choisissez quoi ? La joie sereine à l’intérieur de vous, ou l’hiver éternel et froid ?

nouvelle lune de novembre 2018

Oser s’exposer

Le plus frappant sur le thème de cette NL, c’est toutes les planètes à l’exception de Vénus qui sont au dessus de l’horizon, donc visibles !

Ne nous cachons pas au coeur de la nuit qui tombe, au contraire, exposons nous. Montrons à la face du monde nos forces ET ce que nous croyons être nos faiblesses. 

Assumons la totalité qui nous constitue, nos aspects glorieux comme les plus merdiques. Affirmons les pour nous révéler à nous même.

On a tous tendance à se définir, à se rétrécir à une définition de nous même, et tout ce qui dépasse, on le planque sous le tapis de nos mensonges et de nos omissions. On finit par n’avoir plus la moindre idée de qui on est, on se berce de l’illusion de notre définition.

Profitons de l’énergie de toutes ces planètes bien visibles au dessus de l’horizon pour s’exposer et peut-être faire notre propre connaissance.

La Nouvelle Lune a lieu le mercredi 7 Novembre. Le 7, dans le tarot zen d’Osho, c’est la carte de la conscience. A un moment, il faut déchirer le voile de l’illusion pour enfin se Voir.

Le jugement incite à se cacher

La seule planète sous l’horizon, c’est Vénus. Vénus, c’est la planète de l’auto contemplation, de la suffisance. Et notre auto contemplation déteste être démasquée.

Donc le meilleur moyen de stopper une crise de cuirassite aigüe, c’est justement de s’exposer.

Une crise de cuirassite aigüe, c’est quoi ? C’est quand nos comportements prennent les rênes de notre vie. Chaque fois que nous sommes dans la réactivité et que la survie névrotique prend le pas sur la Vie.

La cuirasse déteste être vue, donc s’exposer volontairement, c’est le meilleur moyen de la bloquer. Car une fois mis en lumière, nos comportements deviennent vite risibles et perdent leur suprématie.

C’est simple, tellement simple, et pourtant c’est pas facile.

Pourquoi ? Parce que notre peur du jugement nous susurre à l’oreille que c’est dangereux d’être démasqué et qu’il vaut mieux rester planqué à l’ombre de nos mensonges.

Le jugement qu’on porte sur nous-même est comme un amplificateur, une énorme caisse de résonance de nos émotions.

Oser s’exprimer

Par la parole, on peut créer un pont entre intérieur et extérieur.

En laissant les mots sortir de notre bouche, en exprimant sincèrement tout ce qu’on pense, tout ce qu’on ressent, on allège ce qui se déroule en nous. On sort de notre petit nombril. Le drame perd de son importance et le jugement est obligé de lâcher prise.

Pour voir l’intégralité de l’article…

Inscrivez vous c’est gratuit
Pourquoi vous inscrire ?
Pourquoi ne pas tout mettre à disposition ?
Parce que rien, vraiment rien dans la vie n’est gratuit. L’effort que nous vous demandons est simple : il suffit de faire l’effort de vous inscrire !

Le niveau 1 de la zone membre, l’Oeuvre au Noir, donne accès GRATUITEMENT à 90% des articles et des fichiers du site.

Si c’est gratuit pourquoi s’inscrire ?
Le but est de vous demander un investissement minime POUR VOUS MÊME ! Serez vous capable de simplement remplir un formulaire ?

C’est aussi une manière pour nous en plus de vos commentaires en bas des articles de pouvoir « se compter ». Et à termes finaliser une petite communauté virtuelle solidaire, libre et débonnaire.

Mais pour ça il faut se jeter à l’eau et accepter d’être vu.

Mais pourquoi on n’ose pas franchir ce tout petit pas et juste ouvrir notre bouche et notre coeur ?

Parce qu’on accorde une importance considérable à la perception qu’on imagine que les autres ont de nous.

On a terriblement peur du jugement. Celui des autres, mais surtout celui qu’on porte sur nous même.

Parce qu’on a peur de perdre. Perdre la reconnaissance, l’amour, le respect, mais surtout perdre l’image qu’on a de nous même et qu’on demande aux autres de nous aider à maintenir, en un mot, notre auto contemplation, la sacro sainte définition qu’on a de nous même.

Et c’est comme ça qu’on se retrouve à parler de la pluie et du beau temps avec les gens qui nous sont chers ! Ou qu’on paye une fortune un parfait inconnu (bonjour amis thérapeutes) juste pour s’autoriser à exprimer tout ce qu’on s’empêche de dire.

Et toutes les choses importantes en nous, on les stocke, on les comprime, attendant le bon moment qui ne vient jamais. On se retrouve en indigestion de jugements, pleins à craquer d’émotions contradictoires.

Choisir ce qu’on nourrit

La gematria du 7/11/2018, ça donne 20, le Jugement dans le tarot de Marseille. Etonnant, non ?

On peut s’arrêter au sens premier du jugement ou on peut embrasser la symbolique de la carte du tarot de Marseille. (voir article jugement)

Regardez bien, le souffle de l’esprit tombe sur tous, car l’Esprit, Dieu, est en chacun de nous.…

Vénus n’est pas que notre auto contemplation, c’est aussi la capacité à définir nos propres valeurs, à se remodeler. Et la Balance, ça peut être le signe du jugement absolu rattaché aux notions de Bien et de Mal, ou au contraire la capacité à voir que tout est égal, la capacité à évaluer, sans jugement moral, et à choisir en conscience où on met son énergie.

Alors choisissons ce qu’on fait de notre énergie, choisissons ce que nous décidons de nourrir en nous.

Notre passé, allié ou ennemi ?

Sous l’horizon, on trouve aussi le noeud nord et son étrange symbole sabian.

Noeud nord 29° Cancer : Une enfant de la révolution américaine
Le prestige et l’effet conservateur d’un héritage longuement préservé
GLORIFICATION DU PASSÉ

Et en face, le noeud Sud qui nous parle de notre pouvoir d’action :

Noeud sud 29° Capricorne : Une réunion secrète d’hommes d’affaires importants. Le pouvoir de prendre la responsabilité de décisions dont le choix est déterminé grâce à de mûres réflexions en compagnie de ceux qui partagent ce pouvoir. 
POUVOIR EXÉCUTIF

Quel est le rapport entre notre passé et notre pouvoir d’action ? Notre passé, notre histoire personnelle peut devenir un frein absolu à toute action ou au contraire, on peut se nourrir de nos expériences, de notre connaissance pour en faire un moteur et agir. Tout dépend de ce qu’on en fait.

Redéployer l’énergie de son passé

Dans 99% des cas, on ne garde de notre passé que les blessures. Ces blessures ne nous sont pas toujours visibles. Mais nos cellules, notre chair, notre incarnation portent en eux les mémoires de tout ce qu’on a vécu.

On peut avoir l’impression qu’en n’y prêtant pas attention, les choses vont se régler toutes seules….Si on fait comme si nos blessures n’existaient pas, elles vont disparaître, non ? Et ben non justement ! On met juste un voile sur ce qui nous dérange et toute l’énergie de nos expériences passées se cristallise tandis que le jugement et l’émotionnel agissent en sous main et influencent toutes nos réactions.

Contenu réservé aux membres login (FREE)
https://susysandersimages.files.wordpress.com/2014/11/alchemy.jpg

Assumer la responsabilité de sa vie

Mais pour cela, il faut accepter de Voir son passé et de prendre l’entière responsabilité de ses actes. Il faut sortir de l’état de victime qui subit l’injustice de sa vie. Et donc arrêter de se mentir en ne regardant qu’un côté de la pièce.

Contenu réservé aux membres login (FREE)

Le mental, un outil d’évolution

Le 1er novembre c’était la porte de l’Air. Cet élément va nous accompagner pendant trois mois, jusqu’à la prochaine porte (1er février). L’Air est associé notamment au mental, à l’intellect.

On a l’habitude de le désigner comme le grand responsable de tous nos maux. Mais le mental, ce n’est pas que le dialogue intérieur et le rationalisme bête et borné. Ce n’est pas que la capacité à se créer des problèmes qui n’existent pas.

Quand on se monte le bourrichon comme un fou, qu’on réagit uniquement émotionnellement, on ne se sert pas de son mental ni de sa raison. On est juste piégé par son auto contemplation et son émotionnel.

Passer de l’autre coté du brouillard

Contenu réservé aux membres login (FREE)

Le Scorpion, le cadeau d’être en vie !

La NL a lieu dans le signe du Scorpion. Le Scorpion, relié à Mars et à Pluton, nous offre le cadeau de la Vie, car il nous rappelle en permanence que la mort ne nous a pas encore touché.

On lit souvent que le Scorpion est un signe de destruction, la sienne ou celle des autres. Mais c’est limiter le Scorpion à son côté faible. C’est le Scorpion qui nous enseigne la profondeur, c’est lui qui nous met face à l’inconnaissable et nous donne l’énergie nécessaire pour changer, profondément.

Cette période du mois de Novembre peut être vécue comme pas vraiment tendre, voire même franchement hostile ! Et elle le sera, si vous résistez, car le Scorpion est un “pousseur”.

Cette pression est là pour nous aider à changer, en profondeur. On peut se détendre ou résister jusqu’à craquer, ça marche aussi.

Dans tous les cas, le Scorpion nous offre l’énergie pour nous redresser et changer notre regard.

Une simple petite averse, une bourrasque de vent, un chien qui traverse, tout peut être vécu comme une offense.. Ou tout peut devenir un cadeau.

Pluton a vu “l’immensité mystérieuse qui s’étend devant lui” (voir article sur le Scorpion) et il connaît profondément la futilité de toute chose.

A l’orée de l’inconnaissable, il regarde nos gesticulations lamentables et rit à gorge déployée car il sait que face à la mort, nous ne sommes rien, que face à la mort, tout est vain et donc merveilleux.

Alors pourquoi ne pas sortir de la lutte contre la vie elle-même ? Pourquoi nous donner tant d’importance au point de tout vivre comme un affront ?

La mort nous montre en permanence à quel point nos doutes comme nos certitudes sont vains. Elle nous rappelle que malgré tous nos efforts pour croire le contraire, nous sommes bien peu de choses.

Car au final, seul compte le moment présent, seule compte la Vie qui s’écoule en nous, à chaque inspiration, à chaque expiration, à chaque afflux de sang.

https://theleading.co/stop-thinking-and-start-acting-36d05b2dba27

Être simplement vivant

Voilà le véritable cadeau de cette NL. Le bonheur d’être simplement vivant !

Le bonheur est un choix. Un choix de là où nous mettons notre énergie. Un choix de là où nous orientons notre regard.

Au final, tout se résume à ça.

D’ailleurs, regardez les symboles sabians de la Part de Fortune et de Lune/Soleil.

Ascendant / Part de Fortune 8° Taureau : Un arbre de Noël paré de tous ses ornements
La faculté de créer le bonheur à l’intérieur de soi pendant les heures sombres
FOI IMMORTELLE EN UN RENOUVEAU CYCLIQUE

Soleil et Lune 15° Scorpion : Le visage d’une jeune fille s’éclaire d’un sourire
La fervente aspiration d’un coeur jeune à connaître de nouvelles expériences
CHALEUR DE SENTIMENT

Espérer n’est jamais une solution (deepwater horizon). Espérer être heureux, espérer que les choses changent ne fait rien d’autre que nourrir notre sensation d’injustice, de frustration et d’insatisfaction.

La faculté de créer le bonheur à l’intérieur de soi est en chacun de nous. Mais elle a un prix. Elle nous demande d’abandonner notre auto contemplation, de prendre la totale responsabilité de notre vie et d’accepter le cadeau de la Vie.

Alors, accepterons nous enfin le cadeau ?

avatar charlie

Comme quoi derrière un profil très NSFW (not safe for work en gros + 18 ans) peut se cacher quelques neurones et un grand coeur peut se dissimuler derrière un « gros » cul !
Et si on s’amusait à être tout ?

Nouvelle Lune de Novembre, briser l’hymen de notre auto contemplation !

Cet article a 2 commentaires

  1. Yes….yes…yes…Merci

  2. merci pour tout cet écrit! Je le lis et le relis…chaque phrase résonne tôt ou tard en moi et allume une petite lumière! c’est très profond… a bientôt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier