Temps de lecture : 1 min

Elle abolit les frontières, plus de formes fixes, une uniformisation entre le haut et le bas. Une fois la nuit tombée, une fois notre corps allongé contre la terre, plus de haut ni de bas. Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles ? Et pourquoi pas les pieds dans les étoiles et la tête dans la terre ?

La nuit revient inlassablement. Le jour également. On connait si bien cette alternance que l’on en oublie leur beauté. Leur incroyable régularité. Métronome céleste.

Et le goût des nuits courtes d’été si différent de celles d’hiver…..

Avec l’automne, la lumière décroit. Les étoiles viennent nous saluer de plus en plus tôt. Il suffit de quelques minutes pour lever les yeux et contempler leur beauté.

Des milliards d’étoiles dans un univers sans limites. Un vide plein.

Un peu comme la matière dont nous sommes constitués : un plein vide. Les atomes qui nous composent sont à 99,99% faits de vide…..

La nuit, notre sœur de vacuité. Notre jumelle macrocosmique….

Autres mondes - Dessin & Photo - La Passerelle

Laisser un commentaire

dix + vingt =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La nuit notre soeur de Vacuité – peinture
×

Panier