Temps de lecture : 6 min

La boucle est bouclée ! Le tirage de tarot hebdomadaire est aussi implacable que rigolard. Cette semaine, nous revenons, encore, sur la carte du CONDITIONNEMENT du 19 Aout (déjà) qui a lancé ce grand cycle de transformation intérieure. L’Arcane 15 du Tarot de Marseille, Le DIABLE, et son alter ego du tarot d’Osho LE CONDITIONNEMENT viennent de sortir. Ma première question est : est-on sorti du conditionnement ? Bien sûr que non ! Comme je vous le disais à l’époque, tout est conditionnement ! Que ce soit le conditionnement biologique, social ou même l’auto-conditionnement du guerrier, chasseur de Liberté. Le CONDITIONNEMENT est aussi implacable que la mort.

Seconde question : Le retour de l’arcane 15, le DIABLE, est-il le signe d’un approfondissement de notre conscience en vue de notre auto-manipulation ou d’une amplification de nos liens d’attachement avec le conditionnement ?

Ça, c’est à nous d’y répondre individuellement et avec le plus d’impeccabilité possible. Je rappelle que l’impeccabilité n’est pas la perfection mais l’utilisation optimale des compétences physiques, énergétiques, mentales ou émotionnelles disponibles à un moment T.

Le DIABLE – arcane 15 : mots-clefs et principes de base.

Pour les feignants et ceux qui ne veulent pas aller plus loin, voici quelques mots clefs et principes de base que vous pouvez facilement rattacher à l’arcane 15, le DIABLE, ou au CONDITIONNEMENT du tarot d’Osho. Je détaillerais un peu ces aspects dans la seconde partie de ce tirage hebdomadaire du tarot.

Thèmes principaux :

  • Liberté / Prison : quelque chose, une force supérieure externe, entrave votre action, votre vitalité.
    Inversement, le tarot n’est pas blanc ou noir, vous pouvez écraser, dominer une situation.
  • Soumission / Autonomie : Vous vous rangez à l’avis d’une autorité supérieure. Cette autorité peut être morale, énergétique, spirituelle, biologique, sociale ou autres.
    Bien sûr, l’autre aspect existe : Affranchissement des codes et lignes de conduites édictées par d’autres. Prise en main de vos capacités à agir, être, penser, aimer de manière indépendante.

Thèmes secondaires

  • Action / Passivité : Vous récupérez votre pouvoir d’Action réel et votre tranchant en vous affranchissant. Vous vous soumettez à des liens qui ne sont qu’illusion.
  • Illusion / Réalité : Vous êtes ce que vous choisissez de vous permettre d’être. Serez-vous, au-delà de la forme apparente, un DIABLE, le ROI des animaux, ou continuerez-vous à valider ce que « ON » vous a appris à être,un valet ou un mouton ?

Bien sûr d’autres thèmes et mots-clés sont possibles, ils apparaîtront sûrement dans les autres tirages. Les Tarots ne sont que des supports à notre perception et à notre imaginaire, qui ne sont limités que par nous-même. Si vous le souhaitez, vous pouvez me retrouver en cours privé ou en tirage personnalisé.

Arcane 15, le Diable, l’auto-attachement crée la prison

J’adore mettre en parallèle les deux jeux de tarot, celui d’Osho et celui de Marseille. Bien souvent ils s’éclairent mutuellement. Comme je vous le faisais remarquer en Août, le DIABLE du tarot de Marseille n’est pas attaché, il n’est pas lié au socle sur lequel il repose. Seuls les deux diablotins, serviles valets de celui qu’ils ont érigé en maître, le sont.

L’Arcane 15 du tarot d’Osho pousse un peu plus la leçon, jusqu’à montrer un LION avec une peau de mouton en camouflage et qui est ficelé comme un gigot. Je doute que ce soit les moutons qui aient fait cela. Alors serait-ce lui-même ? Peu probable. Qui alors ? Pour l’instant, en vérité ça n’a aucune importance. Il vous faudra admettre les faits sans en connaître ni l’origine ni le responsable.

Rien que cette étape là est une occasion superbe d’amoindrir le conditionnement courant qui est de chercher un fautif, une raison, un messant (ce qui implique de facto qu’il y a des zentils).

Le LION est attaché et il n’entreprend aucune action pour se détacher ! Pourtant un simple coup de crocs aurait raison de la corde qui le lie !

C’est exactement la même chose dans LE DIABLE, L’Arcane 15 : Les deux diablotins sont attachés au socle sur lequel est posé le DIABLE mais rien ne les empêchent de s’en défaire. Leurs mains sont dans leur dos mais rien ne prouve qu’elles soient entravées !

Notre attachement à notre histoire personnelle

Et bien pour la plupart d’entre nous, nous fonctionnons exactement comme le LION ou les deux VALETS du DIABLE. Notre conditionnement nous pousse à nous limiter, à nous restreindre et à n’exprimer que les aspects au mieux médiocres mais souvent pathétiques de notre existence.

Pourquoi sommes-nous attachés ? On s’en fout !

Le pourquoi, encore une fois on s’en fout un peu ! D’après ce qu’on m’a dit, je suis handicapé. J’y ai longtemps cru sans pourtant vouloir m’y conformer, c’est mon conditionnement : JE LUTTE envers et contre tous mais surtout moi-même.

J’ai cherché longtemps le pourquoi de cet injustice dramatique qui me frappait. Je peux vous donner au moins 10 bonnes raisons à cet état. Elles sont toutes justes et valables, en fonction du référentiel que nous choisissons. Pourtant j’ai toujours des soucis de mobilité, et savoir pourquoi ne m’aide pas à aller chercher ma baguette de pain blanc bourrée d’antibiotiques.

Donc vous pouvez chercher encore longtemps les racines de votre conditionnement et de vos souffrances, rien ne changera. Comme le dit Dhiravamsa dans La Voie du non-attachement [PODCAST], le mental adore s’occuper !

Comment changer notre conditionnement ?

La réponse ne va pas vous plaire : par l’effort constant, répété et une volonté inflexible ! Vous pourriez croire, le LION n’aide pas, qu’il vous faut casser des grands pans de votre vie. Que vous avez à mener de grandes actions, vous mettre en sang ou participer à des transes chamaniques d’une intensité « halllllucinante » ! Et bien pas du tout !

C’est bien plus simple, donc infiniment plus difficile : vous devez agir sur les toutes petites choses du quotidien.

Nos plus grands liens d’attachements sont ceux avec notre quotidien : notre manière de dire bonjour, au revoir, notre attitude avec les gens que nous rencontrons, aimons. Le type de personnes elles-mêmes que nous rencontrons, fréquentons. C’est sur notre manière de faire la vaisselle, de nous habiller, de regarder ou pas la télé que nous pouvons et devons agir.

Ce sont toutes ces petites choses, cette somme de détails dans lesquels résident, non pas le DIABLE, mais notre absence de DIABLE ou de LION.

C’est dans le quotidien que nous avons à devenir chevaleresque, divin, pas dans un week-end de stage ou lors des 30 minutes de pratique quotidienne.

La méditation, le Zen, la Traque, sont des arts de l’instant, de cette multitude d’instants qui forment nos vies. Nous avons reçu comme conditionnement d’être des seigneurs ou des misérables. Peut-être est-il temps de s’auto-conditionner pour devenir des humains simples au lieu de s’entêter à rester de simples personnes…

ET SI… retrouver SON Diable

Au-delà des croyances binaires et des histoires effrayantes qu’on raconte sur LE DIABLE, l’Arcane 15 nous encourage à sortir du lot. Le message est : resterons-nous un LAQUAIS du « diable », comprenez des instances supérieures, ou oserons-nous nous élever au dessus de notre conditionnement pour devenir un LION ?

S’élever, devenir LION, ne veut pas dire écraser ou tourmenter ceux qui continuent à vouloir obéir. Chaque chose vient au moment juste. Peut-être avez-vous besoin de suivre encore les ordres. Ne vous jugez pas là dessus. Acceptez et gardez votre oeil intérieur à l’écoute.

Il faut apprendre avant d’enseigner. Être soumis avant de diriger SA vie. Dans le tarot comme dans la vie, Bien & Mal n’existent pas. Il y a juste la part active YANG et la part passive YIN.

Par contre, si tel n’est plus votre chemin, pourquoi vous entêtez-vous à valider des croyances qui ne font que vous limiter ? Pourquoi n’osez-vous pas enfin vous affranchir ? Il n’y a rien à faire, juste être PRESENT. Juste OSER sortir du moule, monter sur le podium et faire comme le DIABLE de l’arcane 15 : tirer la langue, allumer sa Flamme et faire, AGIR !

ET SI on nous avait menti sur le DIABLE ? Si on ne nous avait donné et gavé que d’une seule vision de cette force élémentaire ? La sexualité, l’énergie en lien avec le chakra racine et le HARA sont-elles forcément « mauvaises » comme nous l’enseigne la morale patriarcale ?

ET SI … nous envisagions d’autres possibles pour le DIABLE ? N’était-il pas le porteur de Lumière ? Sous le terme de SATAN les hébreux parlait simplement d’un adversaire, comme SATURNE par exemple. Pire, l’ancien testament (Job, I,11) fait du DIABLE le bras droit de Dieu en acceptant de prendre le sale boulot qui est de vérifier la foi des hommes !

Alors n’est-ce pas possible pour nous, Humains simples, d’envisager autrement pour nos vies et nos Morts ? « 

« La mienne n’aura pas, comme dans le Larousse, un linceul, dans la main une faux. Mais fille de 20 ans à chevelure rousse, en voile de mariée, elle aura ce qu’il faut … »

Léo Ferré, Ne chantez pas la mort

Autres pistes de méditation :

  • Les bras du Diable, comme son pénis et son visage, sont de la même couleur que les deux diablotins. Ne serait-ce pas l’attachement à ces 3 zones, action (les mains) – communication (visage) et procréation (pénis), qui vous maintiennent dans la « normalité » et donc dans votre médiocrité ?
  • L’Arcane 15, LE DIABLE, c’est 3 fois l’arcane 5, le PAPE. Cela peut être vu comme l’harmonisation du profane et du sacré (le Pape) dans les trois DAN TIAN (d’où la présence des trois chakras dans la galerie d’images).
  • La sexualité, l’énergie Chthonienne, celle de vos pulsions, est-elle utilisée dans le sens qui vous convient, construction/destruction, ou à l’envers ?
  • Les sens plus classiques du DIABLE en cartomancie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arcane 15, Le Diable, Illusion au coeur du conditionnement
×

Panier

41 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez41