• Post last modified:20 février 2019
  • Post comments:0 commentaire
  • Post author:

A partir de la carte d'Osho qui décrit la lutte, laisser une improvisation naître. La lutte intérieure. C'est la lutte entre les touches blanches et les touches noires. C'est la lutte entre les ébauches mélodiques qui ne durent pas et les effets rythmiques qui ne s'imposent pas. C'est un bouillonnement pour les dix doigts qui tentent de construire quelque chose. Je laisse faire. Pas de construction autre que lancer les sons, mélanger, faire mijoter un motif et laisser n'importe quelle saveur s'ajouter au mélange sur le feu. Pas de repos dans cette illustration musicale qui mijote sans cesse jusqu'à ce que la lutte fatigue d'elle même. Elle prend son temps. Après bien des circonvolutions elle accepte de partir en fumée dans les aigus en luttant jusqu'au bout!

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Le billet d'information de La Passerelle

La gazette d'ici même*

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×
×

Panier