Temps de lecture : 12 min

Il fait beau, il fait chaud, on sent bon le sable chaud ! Heureusement, le génie humain a créé l’arme ultime : le climatiseur ! Dans les appart, bureaux, commerces en tout genre et même dans les voitures. Le climatiseur est partout pour mettre du frais dans nos vies… et du chaud sur la planète ! Ce cercle vicieux est pointé du doigt par l’agence internationale de l’énergie (AIE) en mai 2018 : Stoppez la clim si vous ne voulez pas rôtir en 2050 !

Quand le climatiseur fait du frais, l’air se réchauffe !

On va revenir une minute sur une notion de base : le fameux beau / mauvais temps dont la météo et les gens nous rabattent les oreilles 365 jours par an. Alors d’après ce que j’entends, le « beau temps » c’est quand il y a un grand soleil et qu’il fait super chaud. Ok, pourquoi pas !

Mais je ne suis pas sûr qu’un touareg, entre deux massacres subis ou donnés à ses potes maliens, ait la même conception du « beau temps ». Pour le touareg, le saharien moyen, le « beau temps » c’est quand il fait le temps de Dunkerque, à savoir quand il pleut ! Comme quoi, les notions de beau et de laid, c’est super perso !

Plus proche de nous, la fameuse loi du mort-kilomètre, je me rappelle, enfant, mon grand-père qui, entre juin et septembre, scrutait, l’oeil humide d’espoir, le moindre taux d’humidité au dessus de 40% qui pourrait à un moment se transformer en nuage et potentiellement en pluie divine. Mon grand-père est mort et, apparemment, les vieux actuels n’ont pas emboîté le pas de la « sagesse » paysanne.

Y aurait beaucoup à dire sur cette fameuse (pseudo) sagesse paysanne mais on n’est pas là pour ça.

Les chiffres brûlants des climatiseurs

Après cet interlude hautement météorologique sur les notions très relatives de bien / mal – beau ou laid temps, et non pas « mauvais » temps, quelques chiffres qui, je l’espère, vont vous donner une idée de l’ampleur du problème chaque fois que vous allumez votre climatiseur :

chiffres statistique climatiseur france 2018

  • En 2016 on compte : 1.6 milliards de climatiseurs (sans les voitures, ni les DATA center) dans le monde !
    Dans le graphique en dessous, vous observerez la répartition… Au passage en Afrique, Argentine, Venezuela, les seuils d’équipements sont trop faibles … ben il fait chaud !
  • La demande d’énergie pour refroidir les bâtiments a triplé entre 1990 et 2016
    Elle devrait encore tripler d’ici 2050 …

Pas mal, non ? Mais rappelez vous que des pays comme l’Inde ou le Brésil arrivent petit à petit à notre niveau économique. Il est normal qu’ils aient accès à notre style de vie et notre « confort moderne » … Il y a 1.6 milliards d’Indiens et il y fait bien plus chaud que chez nous !

Sans parler de l’Afrique qui, si elle cesse de subir le joug des despotes locaux et étrangers, sera le vrai patron du monde. En effet, c’est le continent avec la population la plus jeune, dynamique et le sous sol le plus riche… Heureusement l’histoire humaine n’a apparemment pas envie de montrer la moindre reconnaissance au « berceau de l’humanité ».

Remarque : Nous devons vraiment nous haïr nous-mêmes pour manquer à ce point de respect envers la terre qui nous a vu naître. En psychologie familiale ou trans-générationelle, je suis sûr que ce rapport Occident (enfant) / Afrique (Grand parent) doit être très intéressant à étudier.

fumee usine charbon

Le cercle vicieux de vos climatiseurs

Je précise vos climatiseurs parce que je n’en ai pas, je n’en veux pas et même dans la voiture je ne l’active pas !

De manière synthétique, voilà comment fonctionne un climatiseur : C’est un appareil électrique pompant de l’air chaud dans une pièce A. Il transforme cet air chaud en utilisant un liquide de refroidissement. Une fois cet air refroidi, il renvoie dans la pièce A de l’air frais. Simple, facile, apparemment totalement safe.

MAIS :

L’énergie électrique, source de pollution au CO2

Pour fonctionner, le climatiseur utilise de l’énergie électrique. Cette énergie est majoritairement produite dans le monde par des centrales à gaz ou à charbon, très grosses émettrices de gaz à effet de serre. Le CO2, un des gaz à effet de serre, est un responsable majeur du réchauffement climatique… DONC de la chaleur qui vous fait brancher votre clim… CQFD

Sauf bien sûr en France, cher pays de mon enfance, qui préfère utiliser l’énergie nucléaire qui produit directement (si on remonte la filière, c’est pas la même chose) moins de CO2 mais occasionne bien d’autres soucis et dangers

envahissement climatiseurs

Les liquides frigorigènes

Pour transformer l’air chaud en air frais, les climatiseurs utilisent des liquides frigorigènes très réchauffants !

Et oui, c’est le paradoxe qui nous rappelle la justesse du TAO. Le froid que vous recevez prend la place du chaud originel. Mais cette chaleur doit aller quelque part afin que l’harmonie soit respectée… Donc pour avoir un air frais, agréable et qui vous évite de ressembler à une vieille figue sèche quand il fait 40° dehors, ben faut générer du chaud… Qui va réchauffer l’air et donc vous amener à mettre en route plus souvent votre climatiseur … CQFD

Tant que les fluides frigorigènes sont dans le circuit et que celui-ci n’a pas de fuite, pas de souci. Le hic c’est que nous entretenons tous très mal nos maisons, appart, bureaux, commerces, surtout par les temps de récession actuelle donc … y a de plus en plus de fuites !

Bon, de toute manière, ces liquides restent nocifs au moment du démontage et du recyclage. Nocifs pour la planète mais aussi pour les ouvriers qui démontent et recyclent. Mais ça, tout le monde s’en fout ! La preuve, même eux, les recycleurs, ont des climatiseurs …

A noter que la plupart des fluides frigorigènes actuellement disponibles en Europe (mais y a pas que l’Europe dans le monde) interdisent les CFC et HCFC. Une multitude d’autres fluides ont pris le relais, leur nocivité est, elle aussi, variable.

Les différents fluides frigorigènes
  • Le R410 A (HFC), bien plus toxique, est plus réchauffant que le CO2 (2000x plus), il est encore en utilisation malgré la mise en place de quota
  • Les mélanges de fluides. Souvent du R32, moins « effet de serre » que le R410, m’enfin il reste 600 fois supérieur en effet de serre au CO2
  • Les hydrofluorooléfines HFO : moins toxiques, moins effet de serre que les deux HFC précédents. Il est inflammable et il pose la question du fluor qui est toxique à haute dose.
  • Les hydrocarbures : Donc issus de l’industrie pétrochimique, avec tous les soucis géopolitiques que vous devez plus ou moins connaître. C’est ceux présents dans nos frigo et glacières électriques. L’effet sur l’environnement est réduit, par contre ils sont inflammables. Rappelons nous qu’à la différence de notre frigo, les climatiseurs sont en général à l’extérieur de nos maisons …
  • L’ammoniac R-17 (ou NH-3) : oh, un produit naturel ! Sans transformation ! C’est cool alors ?! Vous avez déjà essayé de vous laver à l’ammoniaque, vous ? Un bon vieux toxique naturel, bien inflammable en plus, mais c’est un excellent frigorigène et il n’a pas d’impact sur le réchauffement climatique ou la couche d’ozone…. ouf !
  • Le bon vieux CO2, dioxyde de carbone : lui aussi c’est du 100% bio ! Pas toxique, sauf abus bien sûr. Pas inflammable. Coool ! Par contre niveau ozone et effet de serre, c’est pas le top ! Qui plus est, il demande à être surcompressé pour être efficace et donc demande pas mal d’énergie .. .retour au point un !

Réchauffer pour rafraîchir … WTF !

Vous allez me dire qu’il suffit de passer toute l’énergie nécessaire à l’air conditionné en énergie « green », l’éolien par exemple, et de légiférer drastiquement pour interdire les liquides de refroidissement responsables… heu, en fait c’est tous les liquides, du coup, qu’il faut interdire.

Oui, effectivement, il suffirait. Le hic c’est que niveau énergie verte, ne serait-ce qu’en France, on n’est pas hyper au point. Le nucléaire alors ? Bon vous connaissez mon point de vue dessus. Mais même le nucléaire, cet été on a dû arrêter des centrales nucléaires car elles n’arrivaient plus à se refroidir parce qu’il faisait trop chaud … dehors !

Et on ferme le cercle vicieux, l’air chaud qui est refroidi dégage de la chaleur. Cette chaleur est renvoyée à l’extérieur du bâtiment … donc dehors, dans les rues et campagnes. Où, c’est la beauté d’un cercle vicieux, il fait de plus en plus chaud !

Ce réchauffement de l’air ambiant est d’autant plus visible dans les villes où le manque de circulation d’air, la stagnation des gaz d’échappements et l’omniprésence du bitume ne fontt qu’amplifier le phénomène.

EN 2010 à Paris, on a pu calculer que les simples climatiseurs d’habitations et des commerces augmentaient la température de la ville entre 0.25 et 2° selon les quartiers et les moments de la journée ! Lire le rapport

Et c’est pas fini !

Je pourrais vous parler des dangers sur votre santé d’une climatisation trop décalée par rapport à l’ambiance extérieure mais je suis bon gars, je ne le ferais pas, je vous laisse vous balader entre les chauds froids de vos voitures, maisons et commerces en tout genre.

Pareil, on pourrait faire un article entier sur les mécanismes d’airs conditionnés mal ou pas du tout entretenus, faisant virevolter les microbes dans l’air ambiant plus sûrement qu’un pétale de rose sur le coeur de jeunes mariés dans un film de Bollywood…

Rappelez-vous l’Inde, 1 milliard et demi d’habitants, quasiment pas de clim et une classe moyenne toujours plus présente …ça sent bon le jasmin, hein… profitons en !  

Je ne vais pas non plus parler de la pollution sonore, ceux qui habitent à côté d’un immeuble de bureaux me comprendront.

La liste est longue et non exhaustive. Comme chaque fois que l’humain veut plier la nature à son caprice, qu’il nomme volonté, il y a une harmonisation du système global et fermé qu’est notre planète qui se met en place. C’est comme ça ! Vouloir avoir frais en été, mais pas trop, et être en tee-shirt en hiver sans attraper la grippe, ça a un coût… Sommes-nous vraiment prêts à le payer ?

climatiseur centre commerciaux

La climatisation écologique, c’est possible ?

P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non ! A mon avis, il faudrait peut-être envisager de nous, nous adapter à la nature, plutôt que de continuer à vouloir l’adapter à nous .

L’ « éco-logique » et l’harmonie de base me semblent plus indiquées qu’une solution technique coûteuse et qui va forcément avoir des retombées sur l’ensemble des habitants (humain, animaux, végétaux…) du système fermé qu’est la planète Terre.

De toute manière, la première des conséquences sera économique et sociale puisqu’il y aura encore et toujours ceux qui peuvent se l’offrir, et les crétins de pauvres (j’assume) qui rêvent de se l’offrir !

Peut-être pourrions nous nous inspirer des techniques des « vieux » & des « sauvages »  pour nous adapter. La technologie au service de l’harmonie, ça ça serait une vraie belle révolution, au lieu de mettre la technologie au service de nos caprices et des bénéfices monétaires…

L’AIE, dans son rapport de mai 2018, préconise une amélioration de la qualité des climatiseurs et quelques astuces pour diminuer l’impact nocif des climatiseurs sur l’écologie. Le but de ces recommandations est de pouvoir encaisser le choc, déjà prévu, quand l’Inde et le Brésil émergeront. Changer pour que rien ne change… Ca me rappelle quelqu’un ça.

Diminuer n’est pas solutionner !

Contrairement à l’AIE, quand il y a le feu dans la pinède, les pompiers veulent stopper le feu, pas le diminuer ! En fait cet exemple est moyen car justement, parfois, ils essayent plus de contenir le feu qui, une fois qu’il aura tout dévoré, s’éteindra de lui-même. Bon, le seul hic c’est que si on part là dessus, c’est nous, les pins qui vont être dévorés ….

Facilement et immédiatement, on pourrait utiliser des solutions de bon sens. Par exemple, laisser des espaces verts & arborés devant les maisons, commerces, parking… Fermer les portes des magasins, des banques de froid et autres gouffres énergétiques.

L’instauration d’horaires d’été et d’hiver différents et la construction de bâtiments pensés pour demain, au lieu de réfléchir en termes de coûts/bénéfices immédiats.

La liste est immense. Il suffit de fournir l’effort de nous adapter à la nature au lieu de vouloir adapter la nature à notre paresse naturelle. L’effort d’arrêter de faire ouin ouin quand tout va pas comme on a décidé !

Et du coup on pourra laisser la clim à nos vieux, nos malades et nos prisonniers … ah non, eux on s’en fout – sic

Maintenant, concernant les solutions de climatisation écologique par un système autre que le bon sens, comme je ne suis pas chercheur dans ce domaine, je ne peux vous parler que des solutions que je connais et vous conseiller de regarder dans 20 ans ce que ça donne !

La climatisation solaire

La climatisation solaire utilise le principe de la sorption. Un fluide naturel (l’ammoniac, avec les soucis vus plus haut) est mélangé avec de l’eau pour absorber la chaleur et l’amener à l’extérieur de votre demeure.

Il n’y a pas besoin de compresseur et l’électricité sert uniquement à faire tourner les deux circulateurs d’air. La consommation électrique est donc très faible. La compression nécessaire, mais elle est faible, est thermique (passive) au lieu d’être mécanique (moteur). Cette compression est réalisée par des panneaux solaires.

MAIS : Quid des fuites du mélange eau+ammoniaque ? Sur un climatiseur, ça doit facilement être absorbé mais sur quelques centaines de millions ? Sans parler des panneaux solaires qui, même s’ils sont à mon sens nettement plus souhaitables qu’une centrale thermique ou nucléaire, n’en demeurent pas moins des dangers écologiques.

La bio climatisation

Son nom délicat est « rafraîchisseur d’air évaporatif » (RAE). Ici c’est l’évaporation de l’eau qui est utilisée comme rafraîchisseur naturel. Les gens du sud (qui ont dans le coeur le temps gris qu’ils ont de moins en moins), avant, savaient utiliser la rosée et l’arrosage parcimonieux du  devant de leur maison pour rafraîchir l’atmosphère. Aujourd’hui ils allument la clim…

Donc on utilise l’évaporation de l’eau pour rafraîchir l’air, un peu comme la transpiration chez l’Humain ou la langue pendue chez les Canidés. L’eau sur la peau s’évapore en absorbant la chaleur du corps. Ce même principe est utilisé dans la bio climatisation.

On injecte de l’eau dans un circuit. Un peu comme le serpentin des alambics. Un ventilateur amène le flux d’air chaud sur le serpentin. Cet air chaud se charge en humidité, la condensation, et reprend sa route dans la maison.

Alors là c’est super cool ! 0 déchet, 0 toxicité ! Un besoin électrique minimal ! Ca serait la solution parfaite ! 

MAIS : ce système doit être mis en place à la construction de l’habitation pour avoir une efficacité optimale ! Or, les normes de construction, même si elles ont fait d’énormes progrès, en sont très très loin !

De plus on utilise de l’eau… Comme en France nous n’avons toujours pas compris que l’eau (potable surtout) était une denrée rarissime et précieuse (oui, ça a l’air normal, il suffit de tourner un robinet), qu’en sera-t-il dans 25 ou 50 ans, quand l’état actuel se sera dégradé ?

climatiseur ecolo

Il fait beau, il fait chaud et… Winter is coming !

Voilà voilà. Je vous ai fait ça court et simple. J’ai volontairement omis la question des DATA center et des climatiseurs de voitures. Allez, juste pour le fun, et en espérant qu’en vous parlant argent vous allez faire un effort.

Savez-vous combien vous coûte la clim dans votre voiture ? Et bien, en gros, 1 L d’essence tous les 100km parcourus. Soit, au cours actuel du diesel, 1€48. Pas énorme en soi, mais multipliez le par 5000 km… 74€ par an. Bien sûr je ne compte pas l’entretien de votre clim, indispensable si vous ne voulez pas choper toutes sortes d’infections…  En gros, le prix d’un menu 7 ou 8 services (sans le vin) dans un restaurant une étoile …

Calcul à la louche du nombre de kilomètres faits avec votre clim été/hiver branchée dans une année.

Bien sûr, ça peut augmenter si vous mettez la clim directement au démarrage de votre voiture qui, grâce aux gens merveilleux de l’urbanisme, est stationnée à l’ombre d’un arbre de trois ans …

Ben oui, les gros platanes, micocouliers, tilleuls et autres frênes ralentissaient les travaux pour faire le parking de la : grande surface / école / mairie / commissariat / plage … donc on les a enlevés pour replanter des « tout piti » qui feront de l’ombre …. dans 30 ans … s’ils survivent !

En guise de conclusion, et pour que vous ayez vraiment mauvaise conscience pendant les 10 prochaines minutes, car je sais que vous n’allez absolument pas changer votre manière de vivre.

C’est tellement duuuuuuur de faire comme il y a 30 ans ! 

Je vous rappellerai que les climatiseurs sont bien sûr … réversibles ! Et ouais, comme ça même l’hiver on bouffe de l’énergie pour chauffer ou rafraîchir de l’air ! Comme disait mon enfoiré de pépé « oh conno, tu chauffes les oiseaux ? » Ben ouais, l’homme moderne est arrivé à ce niveau !

Liens & autres

Le futur de la climatisation par l’AIE (agence internationale de l’énergie) rapport PDF (anglais) de Mai 2018

Les massacres au nord Mali par Amnesty international

La loi du mort-kilomètre est un concept mélangeant journalisme et populisme. Cette loi explique pourquoi votre JT national parle de la vie de X qui ne peut plus payer son loyer parce que si sa tante en avait ben ça serait son oncle, au lieu de parler du burn-out des traders à Wall Street (dont je me fous éperdument au passage).

Coût & risques de la climatisation en voiture : un article bien fait sur avatacar

Réchauffement des centres urbains DOSSIER PDF du CNRS en 2010

Naturopathe, Psychothérapeute et Pratiquant de différentes techniques énergétiques depuis plus de 20 ans.
J’anime des conférences / rencontres en essayant d’amener chaque fois un autre regard, une autre manière d’être et de vivre le monde qui nous entoure.
Loin du Mysticisme et du Rationalisme il existe une troisième voie, celle du sourire et de l’harmonie. Un Pragmatisme abstrait pour aimer notre propre paradoxe.

Climatiseur, le dossier brûlant de notre con-fort – ECOLOGIE
Photo by Henry & Co. on Unsplash

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier