• Post last modified:13 mars 2019
  • Post comments:0 commentaire
  • Post author:

J'ai voulu faire simple: installer des notes qui rebondissent entre elles. Elles font leur musique. J'ai voulu installer la banalité d'un rythme qui va son chemin. Et ce qui s'y ajoute. Et ce qui arrive en plus ou en moins. La note grave ou aigu qui vient se poser comme l'oiseau sur la branche. Rien n'est stable dans l'ordinaire. Même si je veux que se soit régulier et répétitif, à un moment le système réclame autre chose: la note bleue. La note de la couleur que l'on veut. Elle arrive et si je la calcule mal, si je l'analyse, je rate l'instant présent. Je manque le simple et beau. Je complique. Voilà ce que me chante cette musique de la banalité.

La gazette d'ici même*

Abonnez-vous à notre billet d'information

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×
×

Panier