La force intérieure, cela signifiait un sens de l’équanimité, d’indifférence presque, un sentiment de bien-être, mais par dessus tout, cela signifiait un penchant naturel et profond pour l’étude, pour la compréhension. Les nouveaux voyants appelaient tous ces traits de caractère la modération.

« Les nouveaux voyants sont convaincus qu’une vie impeccable mène obligatoirement en elle-même à un sens de la modération, et que celui-ci, à son tour, mène au déplacement du point d’assemblage.

« Je t’ai dit que les nouveaux voyants croyaient que le point d’assemblage pouvait être mû de l’intérieur. Ils franchirent un pas de plus et affirmèrent que les hommes impeccables n’avaient besoin de personne pour les guider et, qu’en économisant leur énergie ils peuvent faire, seuls, tout ce que font les voyants. Tout ce qu’il leur faut c’est un minimum de chance, c’est seulement avoir connaissance des possibilités que les voyants ont dévoilées. »

[…]

J’eus la certitude absolue que Don Juan avait raison. Tout ce qui est exigé, c’est de l’impeccabilité, de l’énergie, et cela commence par un seul acte qui doit être délibéré, précis et soutenu. On acquiert, si cet acte se répète assez longtemps, le sens d’une intention inflexible, qui peut s’appliquer à tout. Si l’on y parvient, la route se dégage. Une chose en entraîne une autre jusqu’à ce que le guerrier prenne conscience de tout son potentiel.

Le feu du dedans, de Carlos Castaneda

Ecouter le podcast de la semaine

Modération et impeccabilité VS émotionnel et feux d’artifices

Rhaa, ce que ces livres sont riches. Dans ce tout petit passage, il y a déjà tellement de pistes. Ne nous éparpillons pas, première info essentielle : l’importance de la modération !!!

L’impeccabilité mène à la modération, la modération mène au déplacement du point d’assemblage.

A partir de là, on peut donc assembler un autre monde, être autre chose que ce qu’on connaît de soi.

Pour en savoir plus sur le point d’assemblage, je vous invite à lire et relire les livres de Carlos Castaneda.

Ah, la modération ! Je la cherche encore, je dois vous avouer. Sauf que maintenant
je la cherche vraiment, je ne la redoute plus !

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, je savais, avec mon mental, que ouais, ça serait pas mal de gagner en modération. Mais en même temps ça voulait dire moins de sensationnel, moins de super 8 émotionnel, vous savez ces grandes émotions qui font qu’on se sent tellement vivant, tellement intense, tellement puissant !

Du coup, être modéré c’était un peu synonyme pour moi d’ennui, la vie serait sinistre, plus de grands éclats de rire hystériques, plus de sanglots déchirants, plus de shoot émotionnel tellement intense. Mais alors, on ressent plus rien, pfff, c’est trop naze !

Et puis ce truc là, l’équanimité, non mais s’teuplait quoi ! Ca veut dire que tout est égal ? Donc quoi que je fasse, c’est égal ? Quoi que je ressente, que je pense, c’est pareil ?

Non mais allô quoi ! Si c’est ça, alors tout ce que je peux faire, dire, penser ou sentir n’a au final pas plus d’importance que ça ? Mais attends, du coup JE ne suis pas la chose la plus importante du monde ?

Du coup, que je sois camgirl, comptable ou star de cinéma, ça change rien ? C’est d’égal importance ?

Mais non non non et non ! C’est impossible ! Parce que je le sais, moi, du plus profond de moi, que je serais vraiment heureuse, que j’aimerais vraiment ma vie quand j’aurais le bon métier, le bon mec, le bon appart, le truc qui vient de l’extérieur et qui va changer la totalité de ma life !

La modération et l’impeccabilité ne permettent pas l’apitoiement ni la suffisance.

La modération et l’impeccabilité nous rendent responsables de nos actes, de nos vies. Il n’y a pas de coupable, pas de bourreau ni de victime. Il n’y a que notre impeccabilité. Ou le constat de notre laisser aller, de notre apitoiement et de notre complaisance.

Ca calme, hein ?! Et pourtant, c’est la voie qui nous emmène sur le chemin de la liberté, sans aucune certitude de l’atteindre. Ben ouais, si y avait des certitudes ça serait tellement moins fun.

C’est par l’impeccabilité et la modération qu’on pourra peut-être enfin être autre chose que ce qu’on croit être, autre chose que l’histoire qu’on se raconte en permanence, à nous et aux autres… Être tous nos possibles à la fois. Découvrir tout notre potentiel.

Et ça commence par quoi ? Ca commence par UN acte, conscient et délibéré qu’on répète de manière volontaire, de manière consciente, ça commence par développer une intention inflexible.

Un acte. Un seul petit acte, qu’on choisit. Un seul petit acte, contre notre tendance fâcheuse et naturelle au laisser-aller, à l’apitoiement, à la complaisance et à la suffisance.

Un seul petit acte. Un seul acte. Délibéré, précis, et soutenu.

Oui, ça implique de la volonté, ça implique un effort soutenu. Mais au final, la possibilité de peut-être être tous nos possibles à la fois.

Un seul acte. Délibéré, précis, et soutenu.

Photo by Tim Foster

Abonnez vous à nos podcasts !

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Modération et impeccabilité – Carlos Castaneda
×

Panier

1 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez1