Le chant des oiseaux

Je ne me lasse jamais du chant des oiseaux à l’aube

Je ne me lasse jamais de la sensation sur mon visage de la brume du matin

Je ne me lasse jamais de sentir l’herbe qui pousse

Je ne me lasse jamais de voir une graine s’extraire de terre, sans fanfare ni trompette

Je ne me lasse jamais de m’éveiller imprégnée du cadeau d’être encore en vie

Je ne me lasse jamais de sentir cette Terre qui nous accueille encore et encore

Et vous ? Heureux d’être en vie ?

 

 

Le chant des oiseaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier