Chapitre 1 : La confiance n’est pas de l’insouciance, ce n’est pas non plus « welcome sur l’île aux enfants », ça c’est une erreur typiquement new-agiste. Vous savez, tous ces articles vous vantant la « positive attitude ». Les bouquins et les « gourou », ou simples diffuseurs, vous racontant que vous attirez ce que vous ressentez, pensez, désirez, qu’il faut faire confiance et que tout ira bien…

Passe encore quand vous venez de vendre votre voiture 100€ de plus que l’argus ou que vous avez enfin réussi à décrocher un rencard avec le mec / la meuf déjà matché 128 fois sur Tinder.

Mais quand ils te sortent ce genre de discours alors que tu commences à développer des symptômes de paralysie suite à une injection médicamenteuse, que ton/ta gynéco t’annonce une flambée de ton endométriose ou que ta belle-mère débarque à la maison pour se rapprocher de ses petits-enfants, c’est souvent très très énervant.

La Confiance, ce n’est pas « La vie est rose »

Petit rappel pragmatique et réaliste : Y a des jours où il fait soleil, des jours où il y a du vent et même des fois où y a des pluies, plus ou moins acides, qui tombent du ciel ! Ca s’appelle LA VIE !

Un pays où il fait toujours soleil, où il ne pleut jamais, ça s’appelle LE SAHARA ! Et je suis pas sûr que les Touaregs massacrés et pourchassés par les différents pouvoir autour du Sahara soient contre la petite averse qui agace tellement le Parigot moyen et le Dunkerquois de base !

La Confiance, ce n’est pas l’espoir ! Ce n’est en aucun cas une projection, mentale, énergétique ou émotionnelle vers l’avenir ! Et bien sûr un avenir où tout va bien se passer pour nous. En effet, c’est rare qu’on se projette positivement vers un avenir tout pourri. Ca, pour moi, c’est de la crédulité, de la fuite en avant ou un déni de réalité !

La Confiance c’est « avoir Foi » !

La FOI profonde ! Pas le truc des moutons religieux, qui castrent, brûlent, chassent, soignent ou aiment les « autres » sous couvert d’un dogme x ou y.

Simplement la Foi, l’acceptation profonde de ce qui est et sera. Cette Foi émergeant de la lucidité nous permettant de voir que malgré toute notre volonté, nos dogmes, lois, dieux,  iphones, satellites et autres climatisations réversibles et gestations médicalement assistées, nous sommes à la merci de la vie.

L’espoir crée une tension, un désir vers ce que nous n’avons pas / plus. Pour enlever cette tension nous mettons au point des outils technologiques, dogmatiques pour contrer les effets de La Vie.

Les « zumains » veulent, grâce à leur gros cerveau, se montrer plus forts que la vie, plus forts que le climat, plus forts que la mort. Le résultat est là, mais rassurez-vous, nous venons à peine de finir les mises en bouche, la géo ingénierie à venir nous apporte les entrées.

A titre individuel on fait pareil. Cherchez, vous aller trouver plein d’exemples.

Le désir de « soleil » permanent dans nos vies, promulgué par les commerciaux du « Happy face way of life »

Une amie, il y a quelques années, me disait en revenant de se faire injecter du botox : c’est quand même pas la vie qui va décider si je vais vieillir ou pas … Ben si, justement, c’est La Vie qui va le décider et tu peux te rouler dans le silicone, bichette, tu as pas vraiment le choix.

La Confiance c’est l’abandon, pas la résignation, juste abandonner la lutte envers La Vie. Pour moi la confiance c’est accepter que ce qui doit être sera et que tout le monde, mais vraiment tout le monde, en a strictement rien à foutre de comment va le vivre Monsieur Renaud, mademoiselle Germaine ou Tonton Bernadette !

La Confiance, c’est faire ce grand saut dans l’inconnu qu’est La Vie !

C’est accepter le principe d’incertitude et ce fait dramatiquement affligeant : JE NE CONTRÔLE PAS MA VIE ! Parce que je ne suis pas dieu, je ne suis pas la vie, je ne suis pas l’alpha et l’oméga de toute chose … et qu’être un Humain ne m’exclut pas du cycle naturel. Printemps, été, automne, hiver, printemps !

La confiance, c’est simplement accepter d’appartenir à la chaîne alimentaire, au tout, à l’ensemble, et d’arrêter d’en avoir peur et de lutter contre ce qui était, est et sera ! C’est VIVRE en suivant Le Flux et pas son mental, son dieu, ses dogmes et autres caches Peur.

ABANDON, COMMUNIONS

Renaud

Chapitre 2 : Les outils du défi

Perso, je vous conseille ce mantra à faire en boucle pendant la semaine et surtout que vous compreniez TOUTES ses implications :

J’appartiens à la Vie, la vie ne m’appartient pas…

Vous pouvez faire ce mantra en écoutant cette vraie méditation de 16 minutes. Faites confiance, n’écoutez pas le morceau avant, laissez vous simplement porter par ce que La Vie, qui prend ici notre forme, vous propose.

La confiance, sortir de l’espoir, sauter dans le vide et accepter ce qui est… Arrêter de contrôler ce qu’on ne peut pas, soit à peu près tout, et plonger dans le grand bain de la vie, suivre le flux, le mouvement…

Bon c’est bien beau tout ça mais je fais quoi, moi, pour abandonner la lutte ? Ca me tient depuis toujours, ça me garde en vie ! On le dit et le répète, la vie est un combat ! Et si on pouvait être un guerrier sans dégainer les armes à chaque pas ? Et si, pendant une semaine, on la voyait plus comme un terrain de jeu ? Et si, encore une fois cette semaine, on revenait au présent. Parce qu’on nous fait croire que la confiance, c’est surtout en ce qui a été et sera, mais la confiance, c’est là, MAINTENANT.

Je vais reprendre les mots de Renaud : Abandon, communion.

Le défi de la semaine sera de faire du chemin qui nous mène au travail une aventure !! Et si vous n’avez pas de chemin à faire, et bien sortez de chez vous 15 minutes et baladez-vous. Et pour ceux qui ne peuvent pas se balader, sortez, observez, écoutez. Et ceux qui ne peuvent pas sortir, mettez-vous à la fenêtre et faites de même.

L’idée du défi est de revenir au présent, de s’arrêter sur les petits détails et d’utiliser son imaginaire pour créer une histoire, là, maintenant. En gros, je me sers de ce que la vie me propose là, maintenant, la pluie, le soleil, les gens qui râlent parce qu’il y a trois gouttes de pluie, l’oiseau qui manque de me rentrer dedans, un bout de chocolat posé dans un coin du bus (aventure réelle de ce matin, ouais je sais, il m’arrive des trucs de fous), les gens que je croise, le menu du jour de ma cantine, les travaux à côté de mon bureau qui font un bruit pas possible, un évier bouché, une musique, le vent dans les arbres, les crottes de chiens qui parcourent le chemin, un café bien chaud, un mec qui fait son jogging. Tout, tout peut être le début d’une histoire dont vous serez ou pas le héros. Cette semaine, attrapez un petit morceau de la vie qui se déroule partout autour de vous (si vous le pouvez sur un chemin que vous faites tous les jours) et voyez toute la magie qu’il y a dedans. Revenez à votre âme d’enfant. Voyez le monde autrement, quelques instants. Revenez au présent, et laissez votre imaginaire dérouler le fil d’une histoire, en vous rappelant que ce n’est qu’une histoire… comme toutes celles qu’on se raconte sur la vie.

J’aimerais que vous captiez le sentiment derrière ce défi qui a l’air anecdotique comme ça. Lorsque qu’on lutte, qu’on espère, qu’on veut contrôler tout, on passe à côté de cette magie, on étouffe l’enfant en nous qui, lui, a confiance naturellement, ne se pose pas de questions et simplement vit. Voyez qu’on choisit quelles histoires on se raconte et captez ce sentiment de confiance quand vous êtes au milieu de votre histoire et que vous vous amusez, que vous osez sourire en marchant seul dans la ville. Tout peut arriver, tout le temps… avoir confiance, ce n’est pas être serein à l’idée qu’il va arriver quelque chose de bien… c’est simplement faire le pas suivant sans se retenir, comprendre qu’à chaque pas on se met en déséquilibre, on risque de tomber… mais on y va.

Et comme d’habitude, racontez vos expériences, commentez, demandez, … bref participez 😉

Bon défi à Tous !

Laurence

Laurence
REZO

Les derniers articles par Laurence (tout voir)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La confiance, ce n’est pas bienvenue chez les bisounours
×

Panier

4 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez4