Nous sommes le 31 octobre, pour les anciennes cultures d’Europe cette journée était une porte, celle vers l’Abstrait, la Transcendance. La Mort y était présente mais comme un passage vers d’autres mondes à travers la mort de l’ancien et le dépouillement des formes. Nous pourrions nous servir des « mythes » modernes comme le fameux « Winter is coming » de Game Of Throne et en retirer des parcelles de sagesse en voyant la solidarité et la noblesse des « hommes du nord ».

Mais tristement nous la résumons à un carnaval assez pathétique raillant les sorcières et flattant la zombification. Nous conjurons nos peurs de l’intangible et de l’inconnu en nous en moquant et en singeant les anciennes traditions pourtant pleine d’une sagesse qui nous font souvent défaut. La peur respectueuse de l’abstrait qui est souvent à l’origine des religions a cédé la place à la gouaille et à la suffisance d’une humanité adolescente.

Nos grands chercheurs, nos technologies bruyantes et polluantes, nos églises de la rationalisation et ses médias vicaires nous font vivre dans une illusion de sécurité. Nous aimons le confort de cette illusion d’avoir du pouvoir sur la Nature.

En cette veille de SAMHAIN qui parmi nous à déjà passé une nuit dans un arbre même avec des gortex et une polaire ? Qui parmi nous ose encore se rappeler que seul, la nuit, dans une forêt, l’humain ne semble pas peser bien lourd et que son téléphone 4G ne lui servira jamais à rien pour se réchauffer et calmer cette terreur viscérale de l’inconnu ?

Renaud

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier

0 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez