Lune ? Soleil ? Coucher ? Lever ?Comme vous voulez 🙂Quand on ne se sent pas très bien, quand on a la sensation que quelque chose ne tourne pas  rond en nous, la meilleur solution, c’est de devenir notre propre enquêteur.Plein de choix s’offrent à nous : tirez-vous une carte, faites des balancements ou des mouvements qui vont vous montrer les zones qui sont tendues dans votre corps.  Allez faire une mini balade, vous allez croiser des indices qui vont vous aider à démêler la pelote. Regardez la date du jour, vous pouvez être sur un cycle (par exemple on est le 29 Novembre et je suis née le 29 Mai, je suis pile au milieu de mon année d’anniversaire).Des dizaines de pistes existent, laissez vous guider par vous même : sautez en l’air, dansez, faites l’arbre droit, regardez par la fenêtre, ouvrez un livre au hasard, faites de l’écriture automatique, dessinez, chantez etc…..Cherchez-vous les moyens qui vont vous aider à ressentir ce qui est en train de se dérouler.En gros, rassurez votre mental pour qu’il arrête de tourner dans tous les sens, faites-en votre allié.Après, il n’y a pas de réponse toute faite, c’est à vous d’analyser ET de RESSENTIR ce que ça vous raconte. Toutes ces recherches, ces indices vont vous aider à défricher, à éclaircir l’espace qui se trouve devant vous.Et le plus drôle, c’est quand ça ne nous donne pas de réponse 🙂 !!! Je pense que souvent, la réponse n’a pas à être compréhensible par notre mental.  Si on reste planté là, à subir, tel une pauvre petite chose, ce qui nous tombe sur le coin du nez, on se comporte comme une victime.C’est l’action de chercher, c’est la mise en mouvement, même si elle est intérieure, qui vont nous recentrer. Nous avons toutes les clés en main, à nous de nous en servir, de mener notre enquête, de voir les réponses et de les accepter, même si on ne les comprend pas !

Cet article a 2 commentaires

  1. Indispensable ! C’est aussi une façon de reprendre le contrôle sur sa vie et ne pas suivre les idées des zutres tout en interrogeant nos certitudes. Mais pour ça il faut oser s’ecouter et se tromper

    1. Merci pour votre commentaire !
      Le mot « contrôle » me fait bizarre…bien souvent le contrôle nous coupe justement de nos perceptions, il nous amène dans un monde de certitudes, dans un monde de juste et de faux, bon/mauvais, blanc/noir etc…Pour moi, se servir de tous les outils qui sont à notre disposition nous permet justement de lâcher le contrôle, d’ouvrir grand nos oreilles, nos perceptions et de sortir de nos routines comportementales.
      Et totalement d’accord avec « oser s’écouter et se tromper » !!!! En plus bien souvent, quand on se « trompe », c’était généralement un « détour » franchement nécessaire, alors n’ayons pas peur de nous tromper !
      Encore merci pour votre commentaire, ça me fait chaud au cœur !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier