Je me demandais comment exprimer en musique un état agréable qui se trouverait quelque part au centre du problème ( résolu ) de la schizophrénie. C’est proche du presque rien. Du silence.

En musique, évoquer le silence c’est très spécial vu que par définition on fabrique du son!

Mais comme entre chaque son existe le silence, on peut jouer sur la rareté du son. J’ai choisi non pas le silence d’une pièce vide où je vais jouer d’un instrument. Je joue avec une bande son enregistrée dans la nature. C’est pour l’aspect tranquille et apaisant. Et puis il y a le chant du hibou qui donne à la fois un rythme musical et joue avec le silence. Et pour bien rester musicien schizo, je n’ai pas pu choisir entre piano et contrebasse, alors je fais les deux. En même temps!

A partir de la carte d’Osho, la schizophrénie, une impro au piano et à la contrebasse

Laurent
REZO

Les derniers articles par Laurent (tout voir)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Deuxième impro musicale à partir de la schizophrénie
×

Panier

1 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez1