L’hiver qui est là, les feuilles sont tombées. Ne persistent que les couleurs discrètes des chênes blancs. On voit la trame de chaque arbre. Mise à nu des structures.

Une très grande douceur, des températures particulièrement hautes en cette saison. A l’image de cette photo. Couleurs douces, voir mièvres, du rose layette et du vert tendre. Image du printemps.

Mais alors, pourquoi cette image, alors que l’hiver est là ?

 

Parce que le contraste c’est la vie !!! Osons être contrastés

Osons nous montrer à nous-même ! On peut avoir une apparence tranchante, voir rébarbative et l’instant d’après montrer la sensibilité qui nous anime.

Ne nous enfermons ni dans des idées, ni dans des modes vestimentaires, ni dans des ressentis etc….. Ça bouge tout le temps, c’est contrasté, comme la vague qui afflue et qui reflue, comme la respiration, comme les saisons. Soyons à la fois l’hiver et le printemps à venir.

Soyons !!!

En plus, la douceur ne se situe bien souvent pas là où on le croit. Regardez la lumière en hiver, elle est très douce, alors qu’on a une sensation d’austérité…Et l’été, vous êtes déjà sorti à midi ? Douceur ? Comment dire, c’est plutôt franchement tranchant, on a direct envie de passer à l’ombre…Et pourtant, dans notre imaginaire, l’été est tellement plus doux que l’hiver…

Où se situe notre douceur…?

sido les pieds sur terre

Vous aimeriez bien en savoir plus hein ? Mais est ce vraiment intéressant quand il y a les fleurs, les arbres et la vie à butiner et si peu de temps pour le faire ?

Contraste

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Panier